REFLEXION

ORAN : Rentrée scolaire, foncier et zones d’ombre au programme du wali



Le wali d'Oran, M.  Messaoud Djari a effectué des sorties inopinées au chef-lieu de la commune d'Oran  et  aussi au niveau de  la daïra de Bir El Djir,  où il a été surpris des affaires du détournement du foncier agricole et urbanisable, suite à la déclaration des fellahs qui l’ ont informé des différents détournement du foncier agricole et urbanisable. Il n'a pas manqué de  déclarer haut et fort que le problème du foncier reste une ligne rouge. En effet,  suite  à la multiplication des sorties sur le terrain, pour s'enquérir de l'application des instructions concernant certaines priorités, dont les insuffisances ont été constatées de visu sur le terrain, le chef de l'exécutif semble vouloir les prendre en charge concrètement . Pour cela, la séance de travail qu'il a présidée dernièrement au siège du cabinet en présence de l’exécutif local a été une occasion propice pour passer en revue les points jugés prioritaires. En premier lieu ,il s'agit de la préparation de la rentrée scolaire ,notamment la prise en charge de l'entretien régulier du chauffage ,la restauration et le transport scolaire. Pour ce faire, instruction a été donnée à l'occasion pour atténuer les insuffisances relevées, afin d'assurer le bon déroulement de la rentrée des classes. Le dossier des zones d'ombre qui semble constituer un véritable cheval de bataille pour les pouvoirs publics en matière de développement et équilibre régional, n’était pas en reste, puisque la nécessité, voire l'obligation de la concrétisation de ce programme a été rappelée à l'occasion. Le jet anarchique des déchets, défigurant la majorité des agglomérations de la wilaya ,a été aussi passé en revue .De ce fait ,la coordination entre les divers services administratifs intervenants et le mouvement associatif et de la société civile pour mettre fin à ce phénomène en organisant des campagnes de volontariat ,a été également soulignée. L'occasion a été propice aussi pour insister sur la nécessité d'une meilleure relation de l'administration avec les représentants de la société civile et la disponibilité au dialogue avec diverses associations, ainsi que le meilleur accueil des citoyens et la prise en charge de leurs préoccupations. Le chef de l'exécutif a tenu aussi à mettre en exergue la poursuite des programmes de développement, notamment celui du logement et la préparation pour la distribution de tous les logements achevés à la fin de l'année, sans oublier la préparation du rendez- vous électoral du referendum sur la Constitution fixé au 1er  novembre 2020.

Medjadji Habib
Mardi 6 Octobre 2020 - 16:23
Lu 220 fois
Oran
               Partager Partager

Oran