REFLEXION

ORAN : Portes-ouvertes sur les maladies professionnelles à la CNAS



La caisse nationale des assurances sociales ‘’CNAS’’, du chef-lieu de la wilaya d’Oran a organisé dernièrement sous le slogan “Les maladies professionnelles, l’affaire de tous”.    Cette journée concernée aux maladies professionnelles a été  animée avec  la participation du secteur de la santé, de la médecine du travail et des représentants du monde du travail. Pour la CNAS, ces portes-ouvertes sont une nécessité pour interpeller les employeurs à aller vers plus de prévention sur les risques en milieu professionnel et prendre conscience qu’ils sont tenus d’assurer la sécurité et la santé des travailleurs. Selon la CNAS, l’année 2018/2019 s’est soldée par 15 cas de maladies professionnelles reconnues, c'est-à-dire ayant eu un contrôle médical des services de la CNAS. Ces maladies concernent surtout la surdité, l’asthme et les conjonctivites. Pour sa part, la représentante de la DSP d’Oran a reconnu qu’il y a eu, en 2018, 60 cas de maladies professionnelles enregistrées, ce qui est insuffisant, selon elle. Le tableau réglementaire des maladies professionnelles en recense 85 avec des mises à jour qui doivent se faire régulièrement et selon la réglementation. Cette situation de sous-déclarations est à mettre en relation avec la situation du monde du travail puisque bon nombre de travailleurs ne sont pas déclarés. La même intervenante a indiqué que, dans ce bilan, 59 196 travailleurs étaient concernés pour 2 237 entreprises couvertes. Il est un fait que, ne respectant pas les consignes de sécurité, les chefs d’entreprises rechignent souvent à déclarer les maladies professionnelles. Parmi ces maladies, 14% cas de tuberculose professionnelle et 8% de dysphonie. Et de souligner le rôle du médecin du travail, le suivi médical des travailleurs, notamment ceux ayant des postes à risque et manipulant des produits dangereux.

Medjadji H.
Vendredi 6 Décembre 2019 - 16:26
Lu 308 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 20-01-2020.pdf
3.62 Mo - 19/01/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+