REFLEXION

ORAN : Plus de 350 couvercles d’égouts disparus à ce jour



Un réseau spécialisé du vol de  couvercle d'égouts agisse durant la nuit, en toute impunité au niveau de l'ensemble des artères de la ville d'Oran. Selon le constat, il a été déterminé qu’il s’agit de réseaux spécialisés dans ces vols. Des filières versées dans le trafic illégal des déchets ferreux et non ferreux, qui fait ainsi le bonheur de pareils trafiquants qui n’hésitent devant aucun obstacle, pour mettre à nu la ville et le pays. Par de tels actes, ce sont des millions voire des milliards qui sont dépensés à chaque vol. Ces couvercles une fois volés, sont remplacés. Toutefois, ce sont parfois des plaques en béton inesthétiques et dangereuses qui sont installées par les services concernés. Dépassant la surface de la bouche d’égout ou de l’avaloir. Ces dernières en béton, peuvent causer aux automobiles ou aux piétons des accidents graves. Avant-hier, une mère de famille avec ses enfants, a failli trébucher sur l’une de ces plaques qui ne recouvrait pas la totalité de la bouche d’égout. Selon certains chiffres avancés, on saura que l’APC fait état de plus de 350 couvercles qui ont été volés au niveau d’Oran ces dernières années, causant un préjudice important à la ville d’Oran. Par ailleurs, et selon les enquêtes ouvertes, suite à ces vols, il a été déterminé, qu’il s’agit d’un réseau spécialisé dans ces vols.Par de tels actes, ce sont des millions, voire des milliards qui sont dépensés à chaque vol. Plusieurs affaires portant sur ces vols, ont défilé devant les tribunaux. On saura, suite à ces audiences tenues devant les tribunaux, que ce ne sont pas les gros trafiquants qui comparaissent devant la justice, mais les petits voleurs qui activent pour ces derniers, en contrepartie de quelques centaines de dinars. Par ailleurs, il importe de souligner, que la majorité des plaques et couvercles volés, sont vendus dans les localités de Nedjma et Es-Sénia. Il s’agit d’un phénomène qui prend de graves proportions. Il importe de souligner, que ces réseaux activent surtout de nuit. Le vol des couvercles en acier, afin de les revendre comme déchets ferreux, est un trafic juteux pour les trafiquants.                                                                     
 

Medjadji H
Mercredi 13 Février 2019 - 17:58
Lu 298 fois
Oran
               Partager Partager

Oran