REFLEXION

ORAN : Plus de 100 stations de lavage verbalisées

C'est pour la première fois que l'on enregistre un taux élevé de plus de 95 mises en demeure, établies à l'encontre des propriétaires de stations de lavage-graissage de la wilaya d'Oran, lors des différentes opérations de contrôle et d'inspection menées par les agents de la direction de l’environnement.



Tout en sachant bien que les huiles ont un impact néfaste sur l'environnement et sur les nappes phréatiques (un litre de lubrifiant peut couvrir 1.000 m² d'étendue d'eau visible à l'œil nu), certaines stations de lavage et de vidange ne sont pas équipées de filtre à huile et continuent de déverser les lubrifiants dans les réseaux d'assainissement. La direction de l’environnement reçoit régulièrement des plaintes pour atteinte à l’environnement, mais le hic c'est celui de la plupart de ces stations de lavage graissage ne sont pas dotées d’équipements spécifiques, sont Installées à travers l'ensemble des 26 communes de la wilaya d’Oran, ont été sanctionnées par la direction de l’environnement dans le cadre d’une large campagne de contrôle. Les exploitants de ces espaces ne respectent pas les règles et les normes les plus élémentaires qui régissent leur activité, n'hésitent pas à verser les eaux usées et les huiles usagées directement dans la nature où dans les réseaux d’assainissement des agglomérations.. Les stations de lavage-graissage, classées polluantes, sont implantées au niveau des différents quartiers et zones urbaines. Pis encore, bon nombre de ces stations de lavage-graissage activent sans l'obtention de certificats de conformité. En effet, les actions menées par les pouvoirs publics pour la récupération des huiles usagées et la protection de l'environnement ne semblent pas avoir les résultats escomptés. Il s'agit de quantités énormes d'huiles qui se déversent dans la nature. Le réseau de distribution de Naftal avait été chargé de faire le plus dur en procédant à la récupération des huiles de vidange automobile dans ses stations-service et celle des huiles industrielles dans les usines concernées, mais avec la mise sur le marché de plusieurs marques de lubrifiants, la collecte est devenue plus pénible pour Naftal, car la récupération des huiles des autres opérateurs n'est pas la première mission de Naftal, du fait que le taux de 10% de récupération a rarement été dépassé.

Medjadji Habib
Mercredi 5 Décembre 2018 - 16:53
Lu 246 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 15-12-2018.pdf
2.64 Mo - 14/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+