REFLEXION

ORAN : Plus de 100 ha de terres agricoles non exploitées récupérés

Suite à une directive du wali d'Oran M. Mouloud Chérifi, une commission mixte composée de l'office national des terres agricoles en étroite collaboration avec les membres de la commission de l'Agriculture de l'APW d'Oran fut installée dernièrement, ont réussi à la récupération d'une superficie de plus de100 ha de terres agricoles non exploitées.



Les terres agricoles récupérées, ont été retirées aux agriculteurs qui ne les exploitent pas, conformément aux textes qui régissent en ce sens, émanant du ministère de l'agriculture «L'agriculteur dispose d'une durée de 5 ans pour exploiter sa terre. Dépassée ce délai, l'État reprend les terres qui sont restées en jachère, et qui font l'objet de manquement au cahier des charges et la législation en vigueur », assure  un membre de cette commission qui nous a avoué, que les terres louées depuis 2010 deviennent propriété des locataires. Il s'agit notamment, des agriculteurs qui ont conservé leurs terres, et remplissent tous les critères. Ces derniers peuvent se rapprocher de l'Office national du foncier agricole, afin de régulariser leurs situations.  D'autre part et en perspective du lancement de plusieurs projets de logements; toutes formules confondues, et en application des directives du wali d'Oran, une nouvelle opération de récupération des terres agricoles non exploitées situées à l'intérieur du tissu urbain sera lancée, incessamment, apprend-on de sources proches de la wilaya d'Oran. La décision a été prise par le wali d'Oran, pour combler le déficit en matière de foncier à l'intérieur des agglomérations urbaines. Nos sources indiquent que la commission de wilaya, mise en place, il y a plus de 5 ans, a été réactivée pour permettre de récupérer toutes les assiettes non exploitées par des agriculteurs, en application du décret exécutif 03-313, pour injecter des programmes d'utilité publique. Nos interlocuteurs indiquent que ces projets concernent la réalisation de logements sociaux, de LSP et aussi des logements entrant dans le cadre de la résorption de l'habitat précaire (RHP) ainsi que des infrastructures de sport et de jeunesse. La dernière opération lancée, il y a plus de 3 années, avait permis de récupérer un important portefeuille foncier, dans les communes de Misserghine, Mers El Hadjadj, El Ançor, Bousfer, Boutlélis, Sidi Chahmi, Tafraoui et Oued Tlélat. Entre autres projets, la réalisation de 145 logements à Misserghine, 29 à Mers El Hadjadj, 69 à El Ancor, 1maison de jeunes à Tafraoui, notamment. Il est à souligner que la saturation du portefeuille foncier dans la commune d'Oran et dans la plupart des communes de la wilaya, a contraint les pouvoirs publics à opter pour la récupération des terres agricoles, notamment celles non exploitées et situées à l'intérieur du tissu urbain.

Medjadji H
Lundi 4 Mars 2019 - 17:27
Lu 281 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 24-03-2019.pdf
3.22 Mo - 23/03/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+