REFLEXION

ORAN : Opération de réhabilitation de la voie publique

Enfin, les membres de la commission du transport de la commune d'Oran et à leur tête, Mouad Abed, vice-président de l'APC et président de la commission du transport, ont réagi face à l'anarchie qui régnait dans l'ensemble des boulevards et ruelles de la ville d'Oran.



Ils ont lancé  depuis hier, une vaste opération d'éradication de toutes sortes d'obstacles et autres dispositifs d'empêchement de stationnement, installés illégalement et de manière sauvage sur les chaussées des grands boulevards et artères de la ville d'Oran. Pour cette opération d'éradication première du genre, elle a ciblé les grands boulevards et artères du centre- ville d'Oran, notamment ceux  des deux grands boulevards de la rue Larbi Ben M'hidi ex rue d'Arzew, le boulevard Mohamed Khemisti et le quartier Miramar. Pour interdire le stationnement de véhicules devant leurs commerces, notamment les magasins de vente de vêtements, chaussures et autres supérettes et supermarchés ou devant leurs habitations, ils ont barricadé des aires de stationnement à leur guise sans aucune autorisation délivrée au préalable par les services de transport de la  commune d'Oran. Ils  ont déposé des fûts, des cageots et même des poteaux qu'ils ont implantés au sol d'une distance de 10 à 20 mètres accrochés et barricadés  avec des chaînes fermées par des cadenas ,pour interdire aux automobilistes de stationner devant leurs commerces, mais aussi pour empêcher la circulation et le stationnement des véhicules appartenant aux commerçants, qui viennent charger leurs marchandises dans  les  magasins de ventes».  L'opération effectuée par les éléments de DVC  de la voie publique,  de la Police de l'urbanisme et de la protection de l'environnement (PUPE) a ciblé plus de 35 points du centre-ville. Selon le président de la commission du transport Mouad Abed qui a supervisé l'opération qui a été entamée à travers la circonscription du secteur urbain de l'Emir,les agents de la DVC ont assaini graduellement la voie publique du centre-ville de tous types d'obstacles anarchiques qui entravent, dans ces artères, le stationnement libre et la circulation automobile, afin de libérer la voie publique aux usagers. Il s'agit surtout, selon notre même interlocuteur, de «mettre fin à un phénomène qui commence à prendre des proportions alarmantes, à travers lequel certains citoyens indélicats se sont donnés le droit de s'accaparer des espaces publics, soit pour les réserver au stationnement de leurs propres véhicules, soit pour empêcher les autres automobilistes d'y stationner sous prétexte qu'ils sont mitoyens à leurs habitations».Des dispositifs d'empêchement de stationnement, explique la même source, qui «sont souvent fabriqués de manière artisanale, en métal ou sous forme de tubes en béton, coulés à même le sol, qui ne répondent à aucune norme de sécurité un danger avéré pour la sécurité des piétons».L'opération de la semaine prochaine prévoit également le démantèlement des clôtures métalliques entourant certains chantiers qui non seulement enlaidissent le centre-ville mais en plus débordent outrageusement sur les trottoirs empêchant les piétons d'y circuler en toute sécurité.

Medjadji Habib
Dimanche 29 Novembre 2020 - 15:13
Lu 241 fois
Oran
               Partager Partager

Oran