REFLEXION

ORAN : La protection civile sensibilise contre le monoxyde de carbone



La direction de la protection civile de la wilaya d'Oran vient d'organiser des journées de sensibilisation aux moyens de prévention des risques d'asphyxie au monoxyde de carbone (CO), qui s'étaleront jusqu'à la fin de la saison hivernale. A Oran, 7 interventions ayant sauvé la vie à 10 personnes ont été recensées depuis janvier 2020 à ce jour, a-t-on appris, hier, de M. Bellala, un responsable de la direction locale de la protection civile, qui a indiqué que ces journées de sensibilisation, qui coïncident avec la saison hivernale, ont pour objectif de sensibiliser les citoyens contre les  dangers de l'asphyxie au monoxyde de carbone pour réduire les accidents et éviter les pertes humaines. L’objectif de ces campagnes de sensibilisation consiste à donner une image claire et simplifiée sur les éventuels risques du monoxyde de carbone sur la vie du citoyen, si les conditions et les instructions ne sont pas respectées, à travers des images et des dépliants. Pour les responsables de la Protection civile, le message qui sera transmis aux citoyens est clair : pour limiter les risques d’intoxication, des comportements adéquats, une certaine vigilance et surtout une connaissance réelle des risques suffisent pour éviter le drame. L’attention des populations sera surtout attirée sur les dangers des installations défectueuses des chauffages ou autres chauffe-bains. Des règles élémentaires seront rappelées aux citoyens : respecter scrupuleusement les consignes d’utilisation des différents appareils, ne jamais utiliser des appareils non destinés au chauffage et s’assurer d’une bonne aération et du bon fonctionnement de tout nouvel appareil auprès d’agents professionnels. Dans ce registre il a été indiqué qu'il est indispensable d'installer un détecteur, qui a pour fonction d’alerter les occupants de la présence d’un gaz afin qu’ils puissent aérer la maison », il ne coûte pas cher, son prix varie entre 3000 à 4000 Da, son installation est très simple et sa batterie a une autonomie de 5 ans. Concernant le volet information, les agents de la Protection civile vont user de méthodes pédagogiques appropriées pour sensibiliser le maximum de femmes au foyer et de jeunes, en mettant en exergue les particularités du monoxyde de carbone, inodore, insipide et non irritant, qui le rendent ainsi difficile à détecter pour les personnes exposées. Le monoxyde de carbone est un gaz particulièrement toxique et est la cause de 97% des cas d’asphyxie mortelle en Algérie. Durant les huit premiers mois de 2020, les mêmes services ont enregistré 1.157 interventions dans des circonstances similaires ayant permis de secourir 2.047 personnes, dont 1.139 asphyxiées au monoxyde de carbone. Cependant, le nombre des décès résultant de ces accidents s’élève à 68 dont 58 dus à la substance dangereuse.      

Medjadji Habib
Mardi 8 Décembre 2020 - 14:47
Lu 294 fois
Oran
               Partager Partager

Oran