REFLEXION

ORAN : La police rend visite au journaliste Belameche Houari



Diabétique, hypertendu et atteint d’une maladie cardio-vasculaire, le journaliste Belameche Houari est en attente d'un relogement depuis 03 longues années. Ce « journaliste chevronné » connu du grand public, avec une longue expérience au niveau des quotidiens de l'Oranie notamment à l'écho d'Oran, El Wasl et le Patriote où il exerce à ce jour, a le journalisme  dans le sang. Tout au long de sa vie, Belameche Houari a « mené de pair la profession de journaliste et celle d'homme politique, parce qu'il avait compris très tôt que la profession en tant que média de masse est une arme redoutable dont il faut se servir, et notre homme avait l'art de savoir s'en servir ». Ce père de famille est âgé de 61 ans vit en compagnie de son épouse et ses quatre enfants sous un toit d'une propriétaire à la cité des plateaux à Oran, est menacé d'expulsion par la propriétaire qui l’héberge. Ce dernier  n'a pas les moyens financiers pour louer un logement, il est atteint  d'une maladie très grave d'hypertension suivie d'un diabète de haut niveau en compagnie de son épouse malade elle aussi qui subit des séances de chimiothérapie et tous ça à cause d'un relogement qui tarde à venir depuis trois longues années. Ils attendent leur relogement et  sont en possession d'une décision de pré affectation. Il profite de cette journée mondiale de la presse pour lancer un vibrant appel à monsieur le wali d’Oran M Djelaoui Abdelkader pour lui venir en aide par l'affectation d'un logement décent avant qu'on lui jette dans la rue.     

Medjadji H.
Mardi 22 Octobre 2019 - 17:24
Lu 456 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 19-09-2020.pdf
3.52 Mo - 18/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+