REFLEXION

ORAN : L’ex-DG de l’agence foncière condamné à 7 ans de prison

Des lots de terrains appartement aux communes d'Oran et de Bir El Djir ont été vendus au dinars symbolique à des hauts ex responsables à Oran où l'ex-wali d’Oran, Zaalane Abdelghani , l'ex secrétaire général de la wilaya d'Oran et l'ex chef de la sûreté de wilaya de sûreté d'Oran sont impliqués dans l'affaire.



Le tribunal de la cité  Djamel d'Oran vient d’annoncer  son verdict  avec la condamnation de l'ex-Directeur Général de l'agence foncière, Mébarki Mohamed à la peine de 07 ans de prison ferme assortie d'une amende de 500 millions de centimes et la saisie de tous ses biens ainsi que deux ans de prison ferme contre la directrice de l'agence foncière d'Es-Sénia pour son implication dans des affaires du foncier public détourné à son profit au niveau des communes de Bir El Djir et d'Es Senia. Cette affaire ayant été diligentée par les éléments de la brigade économique et financière de la wilaya d'Oran a révélé les dépassements   dans l’attribution des différents lots de terrains appartenant aux  communes d'Oran de Bir El Djir et d'Es Senia qui étaient pourtant réservés pour abriter des projets d'utilité publique et qui ont fait l'objet de détournement aux profits des ex responsables de la wilaya d'Oran moyennant un dinar symbolique pour la vente du mètre carré à ces responsables notamment l'ex chef de sûreté de wilaya d'Oran ,l'ex secrétaire général de la wilaya d'Oran et l'ex wali d'Oran,  Zaalane Abdelghani. La perte du trésor public est estimée à 163 milliards de centimes de quoi aménager toute une ville. Cette affaire, qui a été révélée  durant  l'été 2019, a fait l'objet de plusieurs arrestations à la suite de l'enquête menée par la Division économique et financière de la Sûreté de la wilaya, notamment les  ex  maires  des communes d'Es Senia et  Bir ElDjir, le chef de la daïra d'Es Senia, l'ancien chef de la sûreté de wilaya d'Oran et le frère de l'ancien directeur général de  la sureté nationale, l' ex général Hamel Abdelghani.  Il est à noter que le cas du frère de l'ancien directeur général de la sûreté nationale a été séparé de ce dossier, et que l'accusé avait déjà été jugé, le même tribunal qui l'a condamné à 4 ans de prison, exécutoire le 24 juin. Mohamed Mbarki a été arrêté en août 2019 alors qu'il tentait de fuir  secrètement dans une  embarcation clandestine à partir des Corales d'Oran. Le principal prévenu, ainsi que les autres personnes impliquées, dont l'ancien wali  d'Oran Abdel-Ghani Zaalan, ont été accusés de corruption et de détournement de biens dans les  communes de Bir El Djir et d'Es-Sénia, où des terrains ont été vendus à des prix inférieurs à leur valeur réelle et même au dinar symbolique à d'anciens fonctionnaires.   Le juge d'instruction de la neuvième chambre du tribunal de la cité Djamel d'Oran a entendu une trentaine de cadres et anciens fonctionnaires de  la wilaya d'Oran, en plus des 'hommes d'affaires. Cette affaire a été révélée suite à des informations portant sur les pratiques illégales de l'ancien directeur de l'agence immobilière, qui ont été dénoncées par l'un de ses employés et  abouti à l'ouverture d'une enquête par le parquet d'Oran. Après enquête, il est apparu clairement que 15 parcelles de terrain destinées à la réalisation de projets d’utilité publique ont été vendues, ainsi que 12 autres parcelles à Es- Senia à bas prix, voire à des prix symboliques à raison de 1000 Da le mètre carré puis revendus à 100..000 Da le mètre carré pour des lots de terrain d'une superficie de 400 mètres carrés, voire une différence de 04 Milliards de centimes pour un lot de terrain de 400 mètres carrés .Il ya des ex responsables qui ont vendu 04 lots de terrains à Canastel moyennant la somme de 10 millions le mètre carré et qui dit mieux.

Medjadji H.
Mercredi 9 Septembre 2020 - 17:49
Lu 330 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 20-09-2020.pdf
3.68 Mo - 19/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+