REFLEXION

ORAN : Enfin, inauguration du projet de l'échangeur de Mers El Kebir

Le wali d'Oran M. Cherifi Mouloud a inauguré hier matin le grand projet de l'échangeur de Mers El kebir en compagnie des autorités civiles et militaires. Ce projet a été lancé en janvier 2014 et devrait être réceptionné vers la fin du 1er semestre 2014 pour une enveloppe financière de plus de 514 millions de dinars, sachant bien que ce dernier a été scindé en 2 lots : route et ouvrage d'art.



Un grand soulagement pour les automobilistes et estivants de la corniche Oranaise, du fait que cet échangeur va permettre de désengorger la circulation au niveau de cette zone, notamment durant la saison estivale, d'autant plus qu'il s'agit de l'un des accès principaux aux plages de la partie ouest d'Oran. Il y a lieu de noter que cet échangeur, dont la réalisation avait été confiée à l'entreprise nationale des grands ouvrages d'art, ENGOA a accusé beaucoup de retard dans sa réalisation du fait qu'il a connu plusieurs arrêts pour des motifs purement financiers a été relancé tout  dernièrement pour enfin être achevé en ce jour du 10 juin 2018 ,va finalement libérer la circulation routière en évitant le passage du centre ville de Mers El kebir qui bloquait la circulation durant toute la période de la saison estivale. Après avoir visité ce projet d'envergure, la délégation que conduisait le wali d'Oran s'est dirigé vers Ain El Turck pour inaugurer le second projet du grand boulevard qui longe le front de mer dans  la commune d’Ain Turck qui, dans cet arrêt, le wali s'est enquit  de la situation du dit projet mais aussi du quai d'accostage de cap Falcon, où les membres de la société civile en compagnie des résidents l'ont côtoyé pour l'informer sur la dégradation des constructions illicites qui sont implantées en bord de mer,  et qui ont défigurés complètement les accès des plages qui à cet effet, le chef de l'exécutif n'a pas manqué pour donner des instructions strictes aux chefs de daïra et des P/APC des quatre communes côtières que compte la daïra d’Ain  El Turck pour procéder en toute urgence aux démolitions de toutes les constructions illicites érigeaient en bord de la mer et surtout au niveau des plages et côtes balnéaires qui ont défigurés l'image de marque de cette corniche Oranaise où plus de 20 millions de touristes sont attendus prochainement durant cette saison estivale qui s'annonce des plus dure.

Medjadji H.
Lundi 11 Juin 2018 - 18:18
Lu 485 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 13-09-2020.pdf
3.34 Mo - 12/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+