REFLEXION

ORAN EN CETTE PERIODE DE CRISE SANITAIRE : Les élus aux abonnés absents

Beaucoup de citoyens s’interrogent sur l’absence remarquée des élus de l’APW ou des partis politiques en cette conjoncture difficile que traverse le pays dans les actions de soutien aux médecins, paramédicaux, corps de sécurité, protection civile engagés dans la lutte contre la pandémie ou dans les opérations de solidarité organisées en direction des catégories vulnérables.



« On n’a pas trouvé d’élus de l’APW à qui s’adresser, alors qu’une cellule de crise est censée exister au niveau de cette instance en cette période de crise sanitaire pour recevoir les doléances des citoyens », c’est le constat  exprimé par un représentant de la société civile qui a voulu garder l'anonymat . Ce dernier dressera un réquisitoire contre cette instance, trouvant même dommageable que celle-ci ait été transformée en « un service de l’administration de la wilaya ».Plus incompréhensible encore, ses membres n’ont pas même pas daigné rendre visite aux personnes hospitalisées ou tenter un geste en direction des médecins et soignants pour les réconforter. « Car ces élus sont censés représenter toutes les catégories de la population ». La situation créée par la crise sanitaire a permis de mesurer l’efficacité des scouts , associations caritatives et socioculturelles et de la société civile pour le rôle qu’elles ont joué sans relâche dans cette conjoncture exceptionnelle, faisant montre de beaucoup engagement dans les actions d’aide et d’assistance aux démunis et en faveur des personnes en détresse.Nombreuses sont parmi celles qui sont en première ligne dans les actions de solidarité et qui se sont particulièrement illustrées à travers les différentes opérations de soutien, notamment les associations « Souboul El Kheir  de la mosquée d'El Barki, les  « Scouts musulmans ». En  plus du rôle joué par les associations, la protection civile et les services de sécurité ont été présents à côté des bénévoles dans les différentes opérations officielles d’acheminement des denrées, médicaments, produits divers aux familles démunies et aux populations vulnérables des zones reculées et ce sans  oublier les 1800 repas chaud s qui sont servis au quotidien aux médecins en compagnie du personnel médical et des malades des hôpitaux d'Oran.

Medjadji H.
Vendredi 1 Mai 2020 - 19:43
Lu 697 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 04-07-2020.pdf
3.66 Mo - 03/07/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+