REFLEXION

ORAN : De la prison requise contre 26 manifestants



Le  tribunal  d’Oran a requis  une peine de 6 mois de prison ferme et 20 000 Da d’amende à l’encontre de 26 manifestants. Parmi ces manifestants figure le Dr Boudjenane Nasreddine enseignant universitaire à l’USTO. Selon les informations, il y avait parmi eux, le fils  de Ahmed Boudjellel dit Colonel Abbes,  fondateur de l’école des cadets, et le premier commandant la 2e Région Militaire entre 1962 et 1968, et qui porte également son nom à ce jour. C'est ce qu’a rapporté le CNLD jeudi dernier, à l’issue du « procès des 26 manifestants, où 19 ont été arrêtés le 5 octobre et 7 convoqués  (mercredi ndlr) », « le parquet a requis 6 mois de prison ferme et 20 000 Da d’amende à l’encontre de tous les accusés », précisant que le verdict est attendu pour le 14 octobre. Le comité national pour la libération des détenus a ajouté que « tous les prévenus sont remis en liberté mis à part : le Docteur Boudjenane Nasreddine (enseignant universitaire à l’USTO), Karim Zaouche (syndicaliste), Elhadj Bouabca (Chirurgien-dentiste) et Houari Abdelmoula (surnommé Zinou) placés sous mandat de dépôt le mardi 6 octobre 2020 vendredi, soit après la prononciation du réquisitoire et la décision du mandat de dépôt, les quatre détenus concernés par cette mesure ont entamé une grève de la faim, selon encore la même source.                        

Medjadji Habib
Dimanche 11 Octobre 2020 - 16:05
Lu 271 fois
Oran
               Partager Partager

Oran