REFLEXION

ORAN : Alerte aux faux bijoux en or



Un bijou en Or sur trois vendu en Algérie est faux ! C’est l’incroyable chiffre que révèlent des professionnels et artisans du secteur dans une conférence de presse organisée à quelques jours de la tenue du Salon de l’or et du bijou prévu du 30 novembre au 2 décembre.Sur le marché de l’or, il ya aussi les bijoux importés d’Italie et de Turquie, ceux-là sont vendus en noir généralement par des femmes qui font le porte à porte ayant leurs propres clientes. « Mes bijoux sont des plus surs, ils sont de 18 carat, jamais je n’ai eu de problèmes avec mes clientes d’ailleurs je les achète  de chez un grand bijoutier en Turquie, et je livre même à des bijouteries à M’Dina J’Dida ». Ainsi pour garnir leurs vitrines, les bijoutiers sont obligés à leur tour d’acheter du marché noir. Ils estiment qu’ils sont dans l’obligation de se débrouiller, pour ne pas fermer boutique, le quota accordé par l’Etat étant minime par rapport à la demande. Selon le président de l’ANCA, les besoins de l’Algérie en or, sont estimés à 15 tonnes. Cependant, ajoute-t-il, 02 tonnes sont disponibles et 05 tonnes alimentent le marché parallèle. Bien que les bijoutiers affirment que l’information est exagérée, le doute est semé, contrôler l’authenticité de ses bijoux s’impose. Les simples moyens de savoir si le bijou est en or : Mettre le bijou dans une solution d’eau de javel pendant 24h, s’il y a pas oxydation il est authentique. L’or authentique n’est pas attiré par l’aimant, donc si votre bijou est attiré par un aimant c’est qu’il est faux. Toutefois, le meilleurs moyen de s’assurer de l’authenticité de ses bijoux est de les acheter avec facture de chez un bijoutier exerçant dans la légalité ou encore mieux de chez AGENOR, bien que la modernité ne semble pas le fort de ses produits.       

Medjadji H.
Mercredi 27 Novembre 2019 - 15:36
Lu 876 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 19-09-2020.pdf
3.52 Mo - 18/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+