REFLEXION

ORAN : Ain Turck croule sous les ordures ménagères

La municipalité d’Ain Turck, depuis une semaine, est dans une prolifération inquiétante de déchets ménagers et autres décharges anarchiques en raison du refus des agents de la voirie de continuer à travailler sous la coupe de l’entreprise privée. Cette dernière est, pour rappel, entrée en exploitation dans la wilaya d’Oran dans le cadre de la stratégie du département visant une bonne prise en charge et une meilleure gestion des déchets ménagers parallèlement à l’éradication des décharges anarchiques en son sein.



Selon les informations qui nous sont parvenues, les agents de la voirie d’Ain Turck ont suspendu leur travail, depuis plusieurs mois , à cause du gel des membres élus qui n'ont pas encore trouvés un terrain d'entente pour reprendre leur piste de travail, qui à cet effet, les pouvoirs publics ont décidés provisoirement de prendre des mesures urgentes notamment  l’affectation des moyens matériel et humain destinés à cette tâche, avec comme garantie de l’entreprise suscitée l’amélioration des prestations ainsi que les conditions de travail des agents de la voirie selon la déclaration d'un élu. Cet état a fait que la commune d’Ain Turck considérée à juste titre comme étant l’une des plus importantes villes de la wilaya d'Oran avec ses 200.000 habitants, croule sous le poids des ordures ménagères et autres décharges anarchiques, surtout quand on sait que cette ville produit plus de 100 tonnes de déchets ménagers quotidiennement. Pour certains, le lancement de l’entreprise de ces entreprises privées qui opèrent déjà au niveau de neuf communes de la wilaya d’Oran , n’a pas été du goût des opérateurs privés qui avaient par le passé la charge de ce dossier, d’où cette ingérence pénalisante ayant conduit à l’amoncellement de tonnes de déchets à travers les nombreuses artères de la municipalité d’Ain Turck, donnant au visiteur et touriste surtout, non avertis l’image d’une ville salle aux odeurs répugnantes. Il est à souligner que la prolifération des décharges anarchiques dans la région, où des déchets sont incinérés à ciel ouvert, en contradiction totale et flagrante avec les normes environnementales et constituant un risque majeur de santé publique, ont indéniablement constitué les raisons ayant poussé à accélérer la création de cette entreprise de gestion de déchets.

Medjadji H
Lundi 25 Juin 2018 - 18:34
Lu 364 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 27-09-2020.pdf
2.6 Mo - 26/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+