REFLEXION

ORAN : 78 milliards pour le développement des zones d’ombre

Dans le cadre du suivi des différents projets de développement concernant les zones d’ombre, le wali d'Oran, Mr Djellaoui Abdelkader accompagné du président de l’assemblée populaire de wilaya (APW), des directeurs exécutifs, élus et responsables locaux, s’est rendu dans la daïra de Bethioua pour une visite d’inspection et de travail.



Le premier responsable de la wilaya a visité  les douars de Hessasna, Djfafela, Chouacha dans la commune de Mers El Hadjadj  ainsi que les localités de Gourine , à Arzew, Guessaiba à Sidi Ben Yebka et Ben Melouka à Gdyel pour s'enquérir des différents projets de développement en cours de réalisation. Poursuivant son périple à travers les zones d’ombre, Mr Djellaoui Abdelkader’ ,s’est entretenu avec les membres de la société civile pour prendre en considération leurs doléances, tout en étant à l'écoute des habitants de ces localités. Notons que  plusieurs points ont été débattus , dont différents projets de développement enregistrés et qui sont aux nombres de 502  dont 198 devaient être lancés ce mois de juin à savoir :  l’AEP, l’assainissement, la voirie l'éclairage public constituent les préoccupations majeures des citoyens dans ces régions. En ce sens, le wali  a exhorté les responsables locaux à procéder  à un recensement global des zones d'ombre où vivent des citoyens. A Oran, deux ateliers ont été organisés pour le recensement et la prise en charge des points noirs dans le secteur de ‘l’éducation notamment le chauffage dans les écoles, les cantines scolaires, le transport scolaire , la réhabilitation des écoles et le développement local. Le chef de l'exécutif a donné des directives aux directeurs de l’exécutif de redoubler d'efforts et d'intensifier les sorties sur les terrains, et ce, en coordination avec les autorités locales et les comités de quartiers et des villages, afin de mieux répondre à toutes les préoccupations et lacunes enregistrées dans les zones d'ombre. Ainsi, quatre commissions ont été installées en février par le wali d’Oran pour inspecter et identifier les points noirs au niveau des zones d’ombre. Dans ces zones , les facilités doivent être aussi accordées  aux entreprises réalisant des projets de développement . A ce titre,  instruction a été donnée pour le raccordement de ces zones d’ombres « en énergie électrique ,et l’achèvement du projet de réalisation des  établissements scolaires relevant du secteur de  l'éducation et le transport des écoliers des zones désenclavées et  la nécessité de raccordement des différents logements sociaux à divers réseaux, n’est pas en reste. L’occasion a été propice pour les habitants de soulever leurs préoccupations majeures au premier  responsable de la wilaya.

Medjadji H.
Lundi 22 Juin 2020 - 17:50
Lu 354 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 24-09-2020.pdf
3.86 Mo - 23/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+