REFLEXION

ORAN : 31 harraga interceptés au large de Cap Falcon



Les unités du groupement territorial des gardes-côtes d’Oran ont intercepté, lundi, 31 candidats à l’émigration clandestine  au Nord-Est de Cap Falcon (Aïn El Turck), dans deux opérations distinctes. La première opération s’est soldée par l’interception à minuit 15 minutes, en mer, de 17 personnes dont une femme, qui ont tenté leur aventure, à bord d’une embarcation pneumatique, à 10 miles, au nord -est de Cap Falcon, selon les précisions fournies par les garde-côtes. Les mis en cause avaient pris le départ, la nuit, à partir de la plage de Bouisseville (Aïn El Turck), à l’ouest d’Oran, à destination des côtes ibériques, avant d’être interceptés et remis, après enquête et formalités d’usage, à la Gendarmerie nationale, a ajouté la même source. Les mêmes unités du groupement territorial des gardes-côtes d’Oran ont, dans une deuxième opération ce lundi, mis en échec une autre tentative d’émigration clandestine de 14 autres personnes, parmi lesquelles se trouvaient quatre femmes, un mineur et un bébé de quatre mois, selon la même source. Ces "harraga" qui étaient à bord d’un pneumatique ont été interceptés à 11h30 par les gardes côtes, à 8 miles, au nord-est de Cap Falcon.   

Nadine
Mardi 2 Octobre 2018 - 21:21
Lu 266 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma