REFLEXION

ORAN : 3 ans de prison pour un passeur de harraga



Le tribunal correctionnel d'Aïn El Turck, wilaya d’Oran, a condamné un passeur à une peine de 3 années de prison ferme, au cours de cette semaine. Ce dernier, est un habitué du prétoire, répondant aux initiales  de S.A. et âgé de 40 ans, qui a reconnu en partie les griefs retenus à son encontre. Selon notre source, ce repris de justice avait tenté d'organiser trois jours auparavant une traversée clandestine à partir du village côtier de Cap Falcon, dans la commune d'Aïn El Turck. Le mis en cause avait l'intention de conduire sur un pneumatique doté d'un moteur, quatorze Subsahariens clandestins, parmi lesquels figurent cinq jeunes femmes dont deux enceintes, originaires du Cameroun et de la Côte d'Ivoire, jusqu'aux côtes espagnoles. Il aurait perçu 700 euros pour chacune des personnes, qui devaient prendre part à cette traversée clandestine. Les éléments de la police judiciaire, relevant de la Sûreté de daïra d'Aïn El Turck, ont avorté cette tentative de traversée clandestine. L'embarcation qui devait être utilisée pour le besoin et autres équipements nécessaires, dont 30 litres de carburant et des gilets de sauvetage, ont été saisis par la police.       

D. H
Mardi 28 Février 2017 - 16:07
Lu 224 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 13-09-2020.pdf
3.34 Mo - 12/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+