REFLEXION

ORAN : 180 orphelins à Bomo plage et les Corales



«Les orphelins n'ont que nous. Nous consacrons tout notre temps pour eux parce qu'ils sont nos enfants»,  a souligné Mme Saliha en compagnie de Mme Heniene Fatima respectivement en leurs qualités de présidente  de l'association Sanabil El Ihssane  d'Oran, et El Izza wel Karama de la daïra de Bethioua. Juste après avoir clôturé le programme concocté avant le mois de Ramadhan au profit de cette catégorie de personnes (couffins alimentaires, mariage collective, circoncisions collectives et vêtements pour l'Aïd El-Fitr), les deux associations ont tracé de nouvelles activités pour la saison estivale : «Nous avons organisé des sorties-plages vers les andalouses, Bomo plage, cap carbon et les Corales , chez le Docteur Fouad propriétaire de la plage privée Bocaa. Puis, en collaboration avec l'association El Izza wel Karama de la daïra de Bethioua, nous avons tracé un programme prévisionnel des activités de plein air à l'image des sorties en mer pour 180 enfants, confiera notre interlocuteur. Au total, expliquera-t-il, pas moins de 180 enfants, issus de la ville d'Oran, Misserghine et de la daïra de Bethioua ont bénéficié de ce programme estival. «Grâce à nos donateurs et aux âmes charitables, les enfants ont passé des journées de détente mémorables sur les différentes plages où nous nous sommes rendus», se félicite-t-il. Bien que le programme de la saison estivale n’ait pas été encore clôturé, un autre se rapportant à l’Aïd El Adha a été lancé par les membres de ces mêmes associations. «Pour le moment, nous avons cinq moutons. J'espère que nous allons satisfaire les veuves et les orphelins comme on a l'habitude de le faire à chaque fête religieuse comme celle-ci. Je saisis cette occasion pour appeler d'autres bienfaiteurs à se joindre à nous», soulignera Mme Saliha en compagnie de Fatma Heniene. Celles-ci diront ne pas se lasser  de cette mission humanitaire. Nous sommes déjà sur une autre opération, celle de la rentrée scolaire : «L'action humanitaire n'a pas de limites parce que cette catégorie de personnes a toujours besoin d’aide, notamment en ces temps difficiles où même des salariés éprouvent des difficultés à subvenir aux besoins de leurs familles. Nous allons aussi mener une action pour la rentrée scolaire », enchaîneront-elles. Les deux présidentes de l'association Sanabil El Ihssane en compagnie de l'association El Izza wel Karama comptent, néanmoins, beaucoup sur les bienfaiteurs pour mener à bien cette mission de solidarité. Les présidentes de ces deux  associations qui activent pleinement durant toute l'année nous ont indiquées que cette année, toutes les sorties que nous avons organisé se sont  déroulées dans de  très « bonnes conditions et qu'aucun problème ou cas d'intoxication alimentaire n'ont été enregistrés grâce aux moyens mobilisés et l'aide et assistance apportées par la Protection civile ».                                       

Medjadji H.
Samedi 11 Août 2018 - 17:30
Lu 564 fois
Oran
               Partager Partager

Oran