REFLEXION

NOUVELLES PERSPECTIVES : La DSA opte pour l’agriculture intensive



Le Directeur des Services Agricoles de la wilaya déclare que son secteur a connu un bon significatif au cours de l’année 2017, en termes de croissance, notamment en disponibilité de produits agricoles. Comme il a tenu à souligner que le niveau de production agricole de la wilaya de Mostaganem a contribué à hauteur de 10% dans la production nationale du secteur.  L’atout principal de l’économie de la wilaya de Mostaganem demeure à bien des égards, basé sur l’agriculture qui a une reconnaissance avérée dans les autres régions du pays et même, hors de nos frontières puisque Mostaganem a exporté 100 tonnes de pommes de terre déjà en 2012. Avec l’ouverture du Port de Mostaganem au transport des personnes et des marchandises vers la péninsule ibérique, en juin 2016, les volumes à l’export ont plus que doublés. Pour savoir les nouvelles, en ce début de 2018, nous nous sommes rendus à la Direction des Services Agricoles (DSA) de Mostaganem pour recueillir des éléments d’information sur les perspectives de développement qui sont envisagées, à ce niveau. ‘’Maintenant que nous sommes entrés de plein pied dans l’année 2018, notre objectif de base consiste en l’extension des surfaces irriguées par la mobilisation du potentiel hydraulique à cette fin’’. Dans ce cadre, précise M. Mehdi Moussaoui, le Directeur des Services Agricoles de Mostaganem, ‘’nous avons concocté un programme ambitieux à réaliser pendant le quinquennat 2017-2022 qui nous permettrait de porter la surface irriguée à 21.000 hectares, ce qui correspond à 43 % par rapport à la surface irriguée actuelle qui est de 35.800 hectares’’. En outre, fait-il remarquer, ‘’les  21.000 hectares prévus se subdivisent en deux (2) programmes quinquennaux distincts qui se suivent  dans le temps, de 2017 à 2022 et de 2022 à 2027’’ ajoutant ,par ailleurs ,que  ‘’c’est avec la collaboration de la Direction des ressources en eau,  avec à sa tête, M.Lebgaâ Moussa, que nous avons convenu de la création de ‘’Périmètres irrigués’’ :  l’un, proposé à l’inscription, que nous appellerons le ‘’Périmètre Kramis’’ couvrira une superficie de 32.000 hectares du fait que son eau provient justement du Barrage ‘’Kramis’’ ; l’autre, le ‘’Périmètre de Mostaganem’’ sera quant à lui, alimenté par l’eau provenant du Groupement MAO (Mostaganem-Arzew-Oran) et comme le précédent, il a été proposé à l’inscription ‘’. Dans la lancée, M. Mehdi Moussaoui, le DSA de Mostaganem, cite un autre périmètre irrigué, dénommé : ‘’Périmètre de Mostaganem’’ qui a la particularité d’utiliser l’eau de récupération des eaux usées provenant des stations d’épuration d’Aïn-Nouissy et de Mostaganem et la surface irrigable, serait de l’ordre de 1000 hectares. Toujours dans le même volet, il y a également le ‘’Périmètre de Kramis et de la vallée de Ouled Boughalem’’ couvrant 1.120 hectares et enfin, le ‘’Périmètre de la zone du synclinal de Bouguirat’’ avec la ‘’Plaine de Borjia’’ qui occupera une superficie de 6.000 hectares qui seront alimentés en eau par le groupement MAO que nous avons cités précédemment.               

Younes Zahachi
Lundi 8 Janvier 2018 - 18:40
Lu 606 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-03-2019.pdf
3.27 Mo - 18/03/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+