REFLEXION

NOUVELLE STRATEGIE DU GOUVERNEMENT : Des chèques aux ménages comme subventions ciblées

Le gouvernement prévoit l’utilisation du moyen de paiement par chèque aux ménages concernés par la nouvelle stratégie de subventions ciblées qu’il compte mettre en place, a indiqué hier le ministre du Commerce, Mohamed Benmeradi.



Benmeradi a précisé qu’un fichier national sera élaboré par son ministère en collaboration avec le ministère de l’Intérieur, de la Caisse nationale des assurances sociales (Cnas) et des Directions de l’Action sociale des wilayas (DAS) afin d’identifier les personnes physiques nécessiteuses qui seront destinataires de cette subvention.  « Les subventions seront adressées directement aux personnes concernées. Les bénéficiaires seront classés par catégories et le montant de la subvention sera proportionnel au revenu des ménages. Les ménages concernés recevront des chèques mensuellement en guise de subventions », a indiqué le ministre, cité ce lundi par l’APS. Le ministre du Commerce a également qualifié le dossier du pain subventionné comme étant « très sensible ». « L’État ne veut pas toucher au prix du pain », a d’abord déclaré le ministre, admettant néanmoins que le gouvernement partage « la même analyse que les boulangers pour dire que la marge bénéficiaire est érodée et qu’il faut trouver une solution ». Parmi les solutions envisagées, Mohamed Benmeradi a cité l’éventualité de substituer la farine actuelle par une « farine complète » qui permettrait aux boulangers d’améliorer leur marge de bénéfice en produisant 20% de plus par quintal. Concernant, le processus  d'adhésion à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), "le dossier est en cours. La demande d'adhésion a été déposée depuis 25 ans. Nous sommes toujours demandeurs, mais nous irons à notre rythme", a soutenu le ministre.  Selon M. Benmeradi, les membres de l'OMC veulent tous bénéficier des avantages accordés par l'Algérie à l'Union européenne (UE) dans le cadre de l'Accord d'association, précisant que "cela n'arrange guère l'Algérie".  Il cite, dans ce sens, l'avis d'experts algériens qui disent que "l'Algérie n'aurait jamais dû signer un Accord d'association avant d'adhérer à l'OMC".

Ismain
Lundi 5 Février 2018 - 18:19
Lu 214 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma