REFLEXION

NOUVELLE PROVOCATION DU MAROC : Le makhzen revient à ses abois

Le Maroc s’est encore pris à l’Algérie, en proférant d’autres graves accusations dans un communiqué publié le samedi 19 Avril 2018 par son ministère des affaires étrangères. Ce dernier évoque sans la moindre retenue,’’ qu’une escalade militaire se dépolie avec la bénédiction et la complicité de l’Algérie, membre de l’UA, qui viole doublement la charte : en fermant les frontières sur son sol et en abritant sur son sol un mouvement armé qui menace l’intégrité d’un autre membre ‘’



Dans un communiqué, diffusé via l’agence officielle MAP, le ministère marocain des Affaires étrangères a qualifié de  provocation la décision du Front Polisario de commémorer le 45e anniversaire de sa création à Tifariti. Rabat considère qu’il s’agit là d’une nouvelle violation caractérisée du cessez-le-feu et d’un défi flagrant à l’autorité du conseil de sécurité de l’ONU. Malheureusement, Rabat ne se contente pas d’accuser le Front Polisario, il met  encore en cause l’Algérie, avec de nouvelles accusations. Le ministre marocain des affaires étrangères   affirme que : ‘’Le Maroc regrette que cette escalade se déploie avec la bénédiction et la complicité d’un pays voisin, membre de l’UMA, mais dont il viole doublement la charte : en fermant les frontières et en abritant sur son sol un mouvement armé qui menace l’intégrité territoriale d’un autre membre. Ce pays, au lieu de respecter les valeurs du bon voisinage et les impératifs de stabilité régionale, s’entête à encourager ses mercenaires du Polisario dans leur action déstabilisatrice, en violation de la légalité internationale. Le désir d’apaisement exprimé maintes fois par l’Algérie soucieuse de la stabilité de la région, ne semble pas trouver d’écho auprès des autorités marocaines qui remettent encore ça en lançant de nouvelles accusations aussi farfelues que gratuites contre le pays. Au message de fraternité envoyé par le président Bouteflika, au souverain marocain, à l’occasion du mois de Ramadhan, la diplomatie marocaine, aux abois, répond par une nouvelle escalade médiatique. Ces accusations viennent ainsi s’ajouter au long feuilleton des accusations marocaines contre l’Algérie, qui a débuté depuis plusieurs semaines et s’est accentué en ce mois de Mai, notamment suite à la décision de l’ONU de faire pression sur le royaume chérifien pour trouver une solution durable à la question du Sahara Occidental, prise à la fin du mois d’avril dernier.

Isamin
Dimanche 20 Mai 2018 - 18:56
Lu 668 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 21-06-2018.pdf
3.99 Mo - 20/06/2018





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+