REFLEXION

NATURALISATION : Un demi-million d’Algériens ont acquis de nouvelles nationalités



Plus de 500.000 Algériens ont quitté le pays pour s'installer à l'étranger où ils ont acquis de nouvelles nationalités durant la période de 1995 à 2012. Et 250.000 d'entre eux sont considérés comme de "cerveaux" ayant fui le pays à la recherche de meilleures conditions de travail et de création. Ces statistiques ont été révélées samedi par le quotidien Echourouk citant le président de l'union générale des ressortissants algériens établis à l'étranger, Said Benrokia. Ce dernier a précisé que 90% de ces Algériens ayant quitté le pays durant la période précitée se sont installés en France et les 10% au Canada, les Etats-Unis d'Amérique, l'Espagne, l'Italie. Quelque 40.000 Algériens exercent dans des hôpitaux en France dont 10.000 médecins spécialistes. Alors que 150.000 Algériens suivent leurs études dans des universités françaises, russes, américaines  et arabes dont 95.000 en doctorat et 34.000 en licence. Said Benrokia a saisi l'occasion pour appeler au retrait de l'article 51 de la constitution exigeant des postulants aux hautes fonctions de l’État de résider au minimum 10 ans en Algérie. Cela prive, selon lui, les compétences algériennes établies à l'étranger de mettre leurs connaissances au service du pays.                                    

Ismain
Samedi 11 Août 2018 - 17:30
Lu 800 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma