REFLEXION

Mosta propre, les bousbous et les factures salées



Mosta propre, les bousbous et les factures salées
Mardi dernier, Moul Firma s’est introduit en catimini dans le cabinet du wali de Mostaganem, pour voir de près les visages des ‘’bousbous’’ venus présenter leurs vœux au wali, alors qu’ils ont oublié de rendre visite à leurs mères et leurs proches pour leur souhaiter bonne fête comme l’exige le culte islamique ! Et comment ! Dira Moul Firma, à l’ère de l’internet, un clic de messages de vœux suffirait pour eux, sauf que pour recevoir les baraquas de Sid El-Wali les autorités, présence physique oblige ! Bien parfumés, les uns vêtus d’élégantes Abaya, et d’autres bien costumés ou en chemise demi manche bien repassée, ils sont tous là, à la coupole du wali, un par un attendant leur tour de ‘’bousbous’’. Moul Firma se retourne et voilà qu’il se retrouve face à des visages qui ont disparu depuis le déclenchement du Hirak , et sans surprise , Moul Firma  croise de son regard, un homme les cheveux gris , un ventre bien plein , il est nullement inquiété par les  800 milliards des crédits bancaires impayés , et oui c’est bien le député de Amar Ghoul , que je n’ai pas vu distribuer les moutons pour les pauvres éboueurs, dira Moul Firma , tout en fixant du regard un autre député d’Ouyahia, qui a disparu de la circulation  depuis l’emprisonnement de son chef politique. Un autre attire l’attention de Moul Firma, il s’agit, d’un homme au gros ventre, la soixantaine qui vient collecter, les embrassades des représentants des services de sécurité et du wali, mais oui, il s’agit bien de Moul la salle des fêtes ! Tandis que les ‘’ autorités’’ et leurs invités sans carte d’invitation, échangeaient des rires et dégustaient des gâteaux, et l’amoureux de l’APW, profite de l’occasion pour inviter sa ‘’Dalila’’, dehors derrière les murs de cette forteresse bien gardée, les éboueurs crient leur détresse, et le citoyen se noie dans les vagues de la saleté. Moul Firma, fait le tour de la salle, et inspecte même les couloirs dans l’espoir de trouver un éboueur parmi les ‘’ bousbousseurs’’, mais hélas ! Aucun ! A part leur directeur, et son ‘’ Chikour’’ Moul chapeau, et quelques membres de la soi-disant société civile bien servie, rien d’autre ! Trahi par les attitudes de certains ‘’ hirakistes’’ croisés à la salle, Moul Firma décida de continuer son épisode de ‘’Mosta sale’’. Avant de monter dans sa Mazda, l'indicateur de la messagerie du tel de Moul Firma l’alerta, que le patron de AZ, le Aziz, se trouve à Mostaganem, il est venu se mettre à l’ombre du tapage d’Alger et s’enquérir par la même occasion de son nouveau projet et pourquoi ne pas passer la nuit dans son troisième hôtel aux Sablettes ! Moul Firma, murmura : AZ, c’est un autre dossier, attendant de voir les têtes qui se cachent derrière lui avant d’ouvrir son dossier, car ça sent le parfum des Haddad et Kouninef, et ce n’est pas le moment, déjà il faut régler le dossier des éboueurs, sinon, qui va collecter la saleté des AZ, des Kobbibi, des Heniene des Abdesetar et des Benmansour si leurs sacs de scandales seront jetés en public ! Heureusement, que son ami l’éboueur lui a envoyé un message qu’il n’a pas lu encore sinon Moul Firma, aurait perdu confiance dans les éboueurs. Mais c’est grave ! Hurla, Moul Firma tout en lisant le message : 19 milliards pour l’achat des lampes ‘’led’’ et en plus ils voulaient donner le marché à ce grand ‘’H’’ de Boumerdes, l’ami de Moul Chapeau ! Quelle horreur ! Martela Moul Firma , en continuant : Le directeur de la DTP , qui n’est autre que l’ancien collègue de madame Dalila dans l’Epic ‘’Asrout’’ de Boumerdes, lance un projet d’achat de ‘’Led’’ pour 19 milliards de cts , attribué à son H de Boumerdes, le fournisseur incontournable de Mosta Propre puis , il se rétracte après que le patron de la câblerie se manifeste, pour attribuer le projet en deux phases ( fourniture de led par la société de câblerie Mesra , et le pose par l’Epic Mosta propre , révèle le message adressé à Moul Firma . frappé de stupeur , Moul Firma dira reste à confirmer si c’est vrai comme il est écrit dans le SMS ,que  le prix unitaire de lampe led et 38 mille dinars ! A suivre.

Réflexion
Mercredi 14 Août 2019 - 20:45
Lu 3102 fois
Moul Firma
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 18-08-2019.pdf
3.01 Mo - 17/08/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+