REFLEXION

Manipulation des articles



Par l’intermédiaire de la manipulation des articles de la Constitution, on met au centre du débat le cadre de la légitimité comme si la voix de ces millions d’Algériens ne suffit pas à incarner la volonté populaire. Ainsi, on constate une minimalisation du problème politique par extraction du peuple comme communauté de destin pour en faire une affaire de l’élite, celle des juristes. Et comme à l’accoutumée, cela revient à promouvoir une stérile exégèse des spécialistes du droit. En effet, l’Etat de droit en Occident et partout ailleurs, utilise l’épée de Damoclès comme ultime levier pour contrecarrer les aspirations des acteurs sociaux lorsqu’ils veulent décider par eux-mêmes, fussent dans les affaires qui les concernent au quotidien. A plus forte raison, un Etat centralisateur ne peut que réduire les espaces de liberté et à bien des égards, étouffer les lieux différentiels de la décision. Pour peu que cela soit approprié pour la situation algérienne, la consécration formelle de l’Etat de droits est une demi-mesure politique qui hélas, ne garantit pas tous les droits au citoyen en Algérie. Tant est incommensurable l’Etat tentaculaire dans son accaparement des affaires des gens, il faut bien qu’un jour, les Algériens agissent pas eux-mêmes pour se donner un nouvel horizon, en dotant la société par le biais d’associations autonomes, d’organisations indépendantes de l’Etat qui correspondent à peu près aux créations politiques. Même s’il est difficile de cerner l’indécidable mesure de l’action humaine, la politique offre la possibilité à ce que les acteurs déterminent par eux-mêmes les objectifs de la révolution. Il ne s’agit pas uniquement de se focaliser sur les remèdes à apporter à une Etat bureaucratique en voulant reconstruire tout l’édifice mais tout au contraire de doter la société algérienne de moyens de défense.

Ismain
Vendredi 24 Mai 2019 - 18:33
Lu 248 fois
Edito
               Partager Partager

Dans la même rubrique:
1 2 3 4 5 » ... 230

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 05-12-2019.pdf
3.37 Mo - 04/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+