REFLEXION

Makri évoque l’interdiction de la prière du vendredi



Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrazak Makri a affirmé vendredi craindre que la mesure d'interdiction de l'accomplissement des prières du vendredi et d'Al-Fajr à l'intérieur des mosquées soit "une décision politique plus que sanitaire et scientifique".  Abderrazak Makri, qui s'exprimait vendredi à l'ouverture des travaux du bureau de wilaya de son parti à M'sila, a déclaré que parmi les domaines concernés par le retour progressif à leur cours normal, tout en respectant les mesures sanitaires liées au coronavirus, figure l'accomplissement de la prière du vendredi et d'Al Fajr. Makri affirme que cette fermeture des mosquées n'a aucun sens d'autant plus que l'on tolère les regroupements dans les marchés, les plages, les fêtes et autres espaces publics.  Il a, à l'occasion, appelé à leur réouverture pour accueillir les fidèles pour les prières d'Al Fajr et du vendredi dans le respect du protocole sanitaire indiqué.

Réflexion
Vendredi 18 Septembre 2020 - 15:38
Lu 189 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-10-2020.pdf
2.89 Mo - 19/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+