REFLEXION

Madame Dalila et l’APW de Mosta



Madame Dalila  et l’APW de Mosta
Moul Firma était, hier, à la CNAS de Mostaganem pour obtenir une attestation d'affiliation. Tôt le matin, Moul Firma prend place devant le guichet de l’agence principale pour éviter le casse- tête de la chaine. Arrivé devant l’agent, Moul Firma remarqua une discussion en catimini entre cet agent et un autre. Moul Firma voyant que l’agent, perturbé, comme s’il essaye de cacher quelque chose, n’hésite pas à le questionner sur son comportement anormal en début de  journée, alors qu’une dizaine de citoyens attendent d’être servis. Mais Moul Firma en voyant, l’un des agents, chuchoter à l’oreille de son ami en riant, il comprit tout de suite, qu’un  imbécile, a taquiné la curiosité de certains avec son entrée à la Bouteflkienne !  Déjà ça commence à sentir le cachir du fond du couloir de la recette. Bien costumé, cravate rouge avec une chemise bleue, avec une tête chauve, un visage rond bien maquillé, accompagné d’une femme à la quarantaine, le pauvre est tombé à pic, il est bien amoureux ! Moul Firma, la curiosité dans le sang, se rapproche, prudemment du caissier pour voir de plus près l’histoire de ce vieux atteint de la malédiction du retour d’âge, il fut salué par l’agent qui l’a surement reconnu ! Tendant l’oreille, l’agent lui dit, Eh Oui si El Hadj ; l’amour n’a pas d’âge, mais avec ce ‘’Douariste ‘’ téléguidé par cette dame, connue par ses affaires de foncier et de business, cet amour a un prix, et un prix très cher qui risque de balancer la vie de ce ‘’ Mesquine !‘’ Moul Firma, sidéré, par ce nouvel épisode de ‘’Ouled Halales’’, il sort ses lunettes de vue pour voir au clair la figure du nouveau ‘’Mouhaned ‘’ ! « ‘’Ouled el haram’’, martèle, Moul Firma, c’est bien lui, l’élu de l’APW de Mostaganem, qui est tombé à pic dans les foudres de madame Dalila, cette  femme qui tente par tous les moyens de freiner le projet des logements promotionnels avec espace vert et équipements publics  au  niveau des chemins des crêtes sous prétexte qu’elle lui cache la vue, en s’attaquant au maitre d’œuvre , le  Centre d'Étude et de Réalisation en Urbanisme (Urbor) ! » martèle Moul Firma.  En effet, lui dit l’agent, c’est une grande histoire d’amour qui est en cours entre cet élu de l’Apw et madame Dalila, des rencontres d’amour en privé au domicile, la belle villa blanche située aux chemins des crêtes, construite illicitement avec extension en s’accaparant un espace vert, sans oublier sa belle crèche en activité sans aucun papier, ni arrêté du wali… et depuis des mois , aucune commission ne peut mettre les pieds chez elle , car c’est une histoire d’amour et d’intérêts , accord   gagnant-gagnant , fifty-fifty  , pas de 49/51% dans les affaires de madame Dalila ! Cette Dalila, qui connait bien son ‘’Job’’ elle connait tous les rouages de l’administration, et comment ! Elle était la secrétaire incontournable de la direction de l’urbanisme depuis plusieurs années. Mais le pauvre amoureux, ne sait pas que par sa complicité à couvrir cette Dame ne fait qu’enfreindre la loi, cette loi qui a été élu pour la défendre ! A quoi de rappeler à cet élu amoureux d’une dame à l’âge de sa mère, qu’il ne sera ni le premier, ni le dernier à mélanger travail et amour, du moment où tous ces partis de ‘’Cachir’’ sont appelés à disparaitre … de Ould Abbès l’amoureux d’Angela Merkel à Amara Benyounes, le racoleur des nuits des Sablettes !

Réflexion
Mercredi 7 Août 2019 - 20:04
Lu 5933 fois
Moul Firma
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-10-2019.pdf
3.94 Mo - 18/10/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+