REFLEXION

MOUVEMENT DES MAGISTRATS : Le Conseil supérieur de la magistrature saisit Bensalah

Les membres élus du CSM, ont demandé une session extraordinaire présidée par le premier magistrat du pays et président du conseil supérieur de magistrature, Abdelkader Bensalah selon un communiqué des magistrats.



En effet, après la réponse du ministère de la Justice au communiqué du Conseil supérieur de la magistrature, des membres de ce dernier ont appelé dans un deuxième communiqué lundi 28 octobre 2019, le Chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, à intervenir. « Suite à la réponse du ministère de la justice, le 27 octobre 2019 qui a mis en doute l’authenticité de notre communiqué, nous, les membres du Conseil supérieur de la magistrature, la confirmons, d’une part, et nous appelons M. le Chef de l’Etat en sa qualité de Président du Conseil supérieur de la magistrature à organiser une session extraordinaire du CSM pour trouver une solution urgente à la situation actuelle, d’autre part », précise le communiqué. Dans un premier communiqué le CSM a nié que son bureau permanent ait étudié et examiné le mouvement annuel des magistrats ajoutant que cette décision a été prise par le ministère de la Justice tout seul. Rappelons que ce mouvement a provoqué le mécontentement du syndicat national des magistrats (SNM) qui a appelé à entrer dans une grève ouverte dont le taux de suivi a atteint les 98%.

Ismain
Mardi 29 Octobre 2019 - 15:28
Lu 255 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 14-11-2019.pdf
3.45 Mo - 13/11/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+