REFLEXION

MOTS POUR MAUX : D’accord pour ne jamais être d’accord



D’accord pour ne jamais être d’accord, voilà une allusion bien familière, qui vient d’ailleurs, n’ayant rien d’étrange pour le citoyen habitué à ce genre de désaccord, dans plusieurs cas de figure, on croirait très probablement qu’elle est voulue et préméditée. Une telle formulation désordonnée est constatée très souvent, lors de rencontres, de débats, de prises de décisions ou autres, et pourtant, il s’agit bien d’une remarque un peu insensée ayant son impact sur notre quotidien de presque tous les jours, lorsque de tels faits sont constatés et que les gens ne sont plus du tout d’accord. Certains citoyens et même responsables au comportement parfois très incivique ont une drôle de façon de présenter un cas, une situation, un fait, de traiter un problème, de mener un débat, de plaidoyer une cause sans être d’accord, ni avec eux-mêmes, ni avec personne d’ailleurs…. Cette façon de faire, d’agir, on la constate le plus souvent chez quelques apprentis politiques, probablement inexpérimentés, ou dans un autre cas, les autres qui ont une manie bien à eux de se contredire se désapprouvant, sans être d’accord avec ceux que d’autres proposent. D’accord pour ne jamais être d’accord est une expression qui a bien son effet sur le citoyen qui n’est pas du tout d’accord avec les autres. Si ça se trouve, et que ce dernier ne peut être d’accord avec lui-même, comment à ce moment là serait-il d’accord avec ceux qui ne sont jamais d’accord, pour s’entendre, ni même s’écouter, ou partager le même avis de tout le monde dans certaines situations qui nécessitent une réflexion. Les exemples des désaccords ne manquent pas,  parlons de certaines émissions de télévision, où des gens sont invités pour débattre un problème. Dès le départ, voilà qu’ils ne sont plus du tout d’accord, puisqu’ils parlent tous en même temps, ils ne s’écoutent pas, ils s’interrompent tout le temps, ils leur arrivent d’être en colère et même très tendus. Parfois le spectateur assiste à des prises de bec en direct. Dans ces cas de figure, même si ces messieurs ne s’entendent pas entre eux, il faudrait bien qu’ils trouvent un tout petit compromis pareil à un semblant d’entente pour faire croire qu’ils ont abouti à un accord, ne serait-ce  au minimum, que répondre à une critique que par une autre critique, juste un tout petit peu plus poliment, si ce n’est pas trop demandé à ces messieurs qui ne sont jamais d’accord.

B. Adda
Lundi 21 Novembre 2016 - 21:05
Lu 467 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 03-06-2020.pdf
4.75 Mo - 02/06/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+