REFLEXION

MOSTALAND, UN AN APRES : Plus de 6000 visiteurs s’y rendent par jour

Mostaland, le parc zoologique et de loisirs de Mostaganem demeure après une année de son existence, le lieu le plus fréquenté de la Perle de la Méditerranée. Plus de 6000 visiteurs s’y rendent quotidiennement pour s’offrir quelques heures de détente et de découverte de son parc animalier.



Inauguré et mis en service  depuis le 13 juillet 2017, Mostaland offre encore après une année de son existence  aux visiteurs, enfants et adultes, une vingtaine de jeux attractifs, un aquaparc, un parc zoologique, une forêt naturelle et autres infrastructures de servitudes comme des restaurants de luxe, des fast-foods, un hôtel 5 étoiles, un centre sportif, des espaces commerciaux, des espaces de divertissement ainsi qu'un parking d'une capacité de 5.000 places.  Malgré le drame survenu récemment au parc animalier,  où un tigre en captivité a arraché le bras à une fillette qui s'est trop rapprochée de la cage, le lieu continue de recevoir des milliers de vacanciers, et autres personnes venant de tous les coins du pays.  Sur le sujet de la sécurité des lieux, la directrice de l'entreprise de gestion du parc,  Mme Samia Benmehal, a assuré  récemment  à l'APS : «Le zoo et les autres sites d'attraction présentent toutes les conditions de sécurité aussi bien pour les visiteurs que pour les animaux qui y sont exposés.» Selon elle, le parc zoologique dispose d'une cinquantaine de cages au grillage renforcé pour abriter les animaux et mettre hors de danger les visiteurs, dont le nombre dépasse quotidiennement les 6.000 personnes. En plus de ce dispositif, a-t-elle poursuivi, des obstacles sécuritaires artificiels ont été mis en place en plus des panneaux mettant en garde les visiteurs contre les dangers qu'ils encourent en s'approchant des animaux sauvages comme les tigres, les lions, les hyènes, les loups et les crocodiles, qui représentent l'une des plus importantes attractions du parc.  A  ce titre, 15 agents de sécurité permanents et 10 autres saisonniers veillent également au contrôle des véhicules ainsi qu'à la sécurité des visiteurs et de leurs biens au sein du site. A ceci, s'ajoutent les équipes médicales et vétérinaires qui veillent sur la santé des animaux. Des moyens de télécommunications et des caméras de surveillance ont été mis en place pour parer à toute éventualité et permettre aux équipes de sécurité d'intervenir rapidement en cas de nécessité. Pour renforcer davantage la sécurité au sein du site, il est prévu, dans les prochains mois, de créer un poste de police qui travaillera en coordination avec les 7e et 8e Sûretés urbaines proches de Mostaland, chargées de sécuriser les routes et les voies d'accès au parc, a encore ajouté Mme Samia Benmehal. Pour rappel, le parc zoologique abrite une centaine d'animaux représentant quelque 36 espaces, dont certaines rares comme le tigre royal du Bengale, les loups blancs polaires, le lama, le yak ou encore les babouins du Gabon et le crocodile Nil ainsi que des espèces en voie d'extinction en Algérie comme le fennec, l'hyène rayée et le macaque. Malheureusement, certains visiteurs ne respectent point les consignes de sécurité et certains autres ne cessent point d’agresser les bêtes, en recourant à des comportements si indignes d’une personne de bon sens.  Sur ce sujet, et depuis l’entrée en service, il y a une année, Mostaland  ne cesse  d’enregistrer  plusieurs agressions ayant ciblé des animaux, dont certains sont en voie de disparition. Le  chargé de la clinique vétérinaire du parc, Dr Lakhdar Ouassini, a rappelé  en ce sens que  le parc avait perdu deux crocodiles du Nil, tués à coups de pierres par des visiteurs malveillants. L'événement a suscité l'étonnement et la surprise devant de tels comportements. Ce vétérinaire a également souligné que le règlement intérieur de Mostaland interdit aux visiteurs d'attaquer et de se montrer agressifs vis-à-vis des animaux ou de les nourrir avec toutes sortes de nourritures et de boissons.

L. Ammar
Samedi 11 Août 2018 - 17:30
Lu 605 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 16-08-2018.pdf
2.96 Mo - 15/08/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+