REFLEXION

MOSTAGANEM : Une princesse nommée ‘’ Sardine’’



Jadis, la sardine était celle du pauvre, mais aujourd'hui celle ci a pris de l'envol devenant inaccessible à ce dernier du fait que son prix de cession a atteint les 400 dinars, voire plus sur les étals du marché local. Elle est devenue interdite de séjour au sein des ménages aux bas revenus ces dernières années et le pauvre se contente aujourd'hui de la dévorer juste des yeux et n'ose plus l'approcher ni se permettre d'acheter la moindre livre....!  Considérée depuis si longtemps comme l'aliment du pauvre, la sardine a fini par perdre cette caractéristique et tend à n'être qu'à la portée de certaines bourses et se vend à présent à des prix exorbitants dont le dernier en date était de 400 dinars le kg… ! La baisse de la production semble être la principale cause selon les responsables du secteur de la pêche, ainsi que d'autres facteurs liés à l'exercice du métier qui se perd et n'est plus pratiqué correctement.                

Smain
Lundi 8 Avril 2019 - 18:36
Lu 625 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 16-06-2019.pdf
3.63 Mo - 15/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+