REFLEXION

MOSTAGANEM : Une banderole de Zahouania face à Sidi Said



Finalement, en absence d’un comité des fêtes de la ville ou d’une agence spécialisée en matière d’organisation évènementielle, l’anarchie semble prendre le dessus pour l’organisation des activités culturelles et plus particulièrement sur le plan d’annonces du passage des artistes qui ne jouit d’aucune notion de marketing. Le dernier en date demeure le passage de la chanteuse du Rai, Chaba Zahouania au palais des sports de Tigditt, qui a su enflammer en un laps de temps si court le public mostaganémois. Malheureusement, la banderole qui annonçait son concert des plus courts a été très mal « acceptée » par les Mostaganémois, elle siégeait auprès d’un lieu qui leur est très cher, le mausolée de Sidi Saïd. Cette atteinte à un « symbole » de la ville a été très mal perçue par les citoyens et a fait l’objet de dizaines de commentaires sur les réseaux sociaux. Certains pensent que l’annonce d’un concert de rai ne se marie point avec les lieux qui méritent le respect de tous, et qui ne doivent en aucun cas être « désacralisés » par de telles pratiques. D’autres estiment que l’annonce des évènements culturels doit se faire ailleurs, et loin des lieux de cultes et autres mausolées des saints de la ville. En conclusion, beaucoup  d’autres citoyens espèrent que la publicité sur les manifestations sportives , culturelles  et économiques soit gérée par une bonne équipe de professionnels disposant de bonnes connaissances dans le domaine et qui ne doivent plus froisser la sensibilité des citoyens, en portant atteinte à leurs mœurs et autres coutumes.

L.Ammar
Samedi 22 Avril 2017 - 19:27
Lu 578 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma