REFLEXION

MOSTAGANEM : Sit-in des agents de sécurité devant Algérie Télécom

Les 50 à 55 agents de sécurité employés, au niveau de la société nationale Algérie Télécom de Mostaganem ont tenu hier dimanche 04 Octobre 2020 vers 9heures 30, un sit-in devant l’agence commerciale de l’Entreprise locale d’Algérie-Télécom.



Par cette action, ils réclament la résiliation de tous les contrats signés avec la société privée de gardiennage qui les emploie et leur intégration pure et simple dans l’Entreprise locale d’Algérie-Télécom de Mostaganem. Pour l’un d’eux, le dénommé Bentahar Mehdi  , un des agents lésés, parmi les 111 agents de sécurité affectés chez Algérie-Télécom, par leur tutelle Vigil Group : « il est inconcevable aujourd’hui de travailler chez des sous-traitants qui n’ont finalement rien à dépenser et rien à investir à part une relation théorique ,par un soi-disant contrat de travail  qui bafouant le code du travail lui-même et du coup, le rendant nul et non avenu, en vertu des articles 135 et 137,du code du travail et nous avons appris que des textes de loi interdisent formellement ce type de contrat qui nous défavorise et nous lèse par rapport à d’autres agents de sécurité exerçant sous un statut d’entreprise publique». Il a précisé que : «  parmi nous il y a des agents de sécurité qui ont à leur actif 20 années de travail en cette qualité et nous sommes tous logés à la même enseigne avec un salaire mensuel de Dix huit mille dinars (18.000,00 Da) depuis 1995 à ce jour. Non plus, nous ne bénéficions ni de la prime de la femme au foyer, ni de la couverture d’assurance sociale et encore moins d’affiliation, comme cotisants, à la caisse de retraite. En matière de congé de détente, notre solde mensuel est amputé d’une somme arbitraire et forfaitaire, variant de 5000-6000,00 Da à chaque congé en question. « La non conformité de nos contrats avec le groupe qui nous emploie en sous-traitance  a laissé de nombreux vides » qui, selon  ces protestataires, « laisse place à tous les abus dans lesquels nous sommes toujours les grands perdants » a indiqué l’un des interlocuteurs présents. Un autre de ces agents, a indiqué que «  dans le passé, nous avions voulu voir un peu plus clair dans cette affaire et toutes nos tentatives se sont soldées par un échec, à toutes les portes où nous avons frappé ».Cependant, le dernier interlocuteur arrivé  a  dit d’un ton solennel : «  notre mot de la fin est que nous demandons aux autorités locales  d’intercéder en notre faveur auprès d’Algérie-Télécom en vue de notre réintégration directe chez eux ,en résiliant, bien-sûr ,tous les contrats avec le sous-traitant privé en question, puisque nous sommes désormais libres de tout engagement avec lui.

Younes Zahachi
Dimanche 4 Octobre 2020 - 16:06
Lu 327 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma