REFLEXION

MOSTAGANEM : Sit-in de paramédicaux devant la DSP



La matinée d’hier lundi 10 février 2020 a  vu un 3ème rassemblement pacifique et revendicatif  d’une bonne cinquantaine de jeunes gens, filles et garons issus  des écoles privées où ils ont suivis un cycle de deux années (2) d’une formation paramédicale diplômant. Leur but et de renouer avec le nouveau directeur de la DSP de Mostaganem, un dialogue direct est franc dans une autre tentative de trouver une solution leur permettant d’avoir un poste d’emploi. Vers les coups de 11 heures de cette même journée, ces jeunes chômeurs, formés comme auxiliaires de la santé sont  venus spécialement en ce lundi car c’est la « journée de réception des citoyens », dans les administrations publiques. Malheureusement pour eux, la réception tant attendue n’a  pas lieu par défaut de rencontre avec le premier responsable du secteur de la santé qui a dû s’absenter, ont-ils indiqué avec une certaine amertume. Les quelques jeunes se sont lâchés en « exprimant leur ras le bol devant le mépris affiché à leur égard par une administration qui tergiverse et se dérobe devant le problème à leur trouver des postes d’emploi dans le secteur de la santé de la wilaya de Mostaganem » , ont-ils ajouté rappelant que leur formation de 2 années chez le privé leur aurait coûté pas moins de 30 millions de centimes, chacun .Les interlocuteurs ont rapporté le fait que certains de leurs camarades ont été bel et bien embauchés dans des structures sanitaires, hors wilaya à l’instar de celles de la wilaya de Mascara, citée pour l’exemple. Selon  les déclarations de ces jeunes paramédicaux  qui expliquent qu’ils n’arrivent pas à comprendre comment les trois (3) nouveaux hôpitaux de 60 lits chacun, tout équipés, ont été réceptionnés en 2016 à Mesra, Bouguirat et Achâacha, ne puissent pas leur offrir des postes d’emploi alors que leurs populations ne cessent de revendiquer leur mise en service en toute urgence. Dans la discussion, ils ont aussi à évoquer le fait que l’hôpital des 240 lits de Kharrouba ,lancé en 2013,ne puisse pas lui aussi leur dégager des postes d’emploi en direction des nouveaux paramédicaux injectés dans le marché de travail local, ont-ils précisé dans une colère difficilement contenue. Pour eux, a-t-on compris, leur situation de précarité  qu’ils vivent depuis ces trois dernières années est devenue très préoccupante et sont gagnés par un stress  qui  est en train de saper leur moral et les mettre dans un désespoir affligeant. Ces demandeurs d’emplois, dans le secteur de la  santé, se disent mobilisés dans ce mouvement de revendication pacifique  en espérant bien attirer l’attention des autorités locales de la wilaya et à leur tête, M. le wali, dans la recherche d’une solution à leur cas.       

Younes Zahachi
Lundi 10 Février 2020 - 16:07
Lu 338 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma