REFLEXION

MOSTAGANEM : Mazagran cherche un terrain pour enterrer ses morts !

De source bien informée, depuis 2016 à ce jour, trois (3) commissions de choix de terrain ont eu à se déplacer deux fois en territoire forestier mitoyen au cimetière existant et une fois en terrain ordinaire, limitrophe au « Douar Jdid » mais, ce fut des peines perdues. Aujourd’hui, c’est l’urgence d’une prise en charge de cette affaire qui est signalée en direction des autorités locales pour intervenir, autant que peut se faire.



Maintenant, le problème est là et les habitants commencent à manifester une certaine inquiétude ; aussi, est-il temps de trouver rapidement une solution adéquate à ce problème de terrain qui dure depuis bientôt 4 ans? Les quelques citoyens croisés à Mazagran, disent avec une certaine amertume qu’ils en appellent à l’intervention de M. le wali pour faire lever le poids de cet énorme souci qui ,d’une part angoisse les habitants et, d’autre part, embarrasse les élus de la communauté locale. En effet, pour ce qui est le cas du cimetière de la Commune de Mazagran, nous avons  lancé une alerte déjà au printemps de l’année 2016 sur la nécessité de prévoir de la place pour ceux qui viendraient à rendre l’âme. Les  fossoyeurs ont dû  faire du grignotage, par ci-par et par là pour enterrer difficilement une personne : malheureusement, ce n’est plus possible maintenant. Depuis le temps, Mazagran a enregistré un développement dans la construction de logements et une forte croissance de sa population .Même si le taux de mortalité est à peu près constant, le nombre de décès augmente proportionnellement à la population. Résultat : le  cimetière  est plein et  il n’y a plus de place pour enterrer d’autres morts. A l’évidence, il n’est plus possible pour les citoyens de continuer à ensevelir leurs défunts dans des conditions lamentables. Le laisser-aller est une voie qui mène à la clochardisation de ces lieux de repos éternel, et il est difficile aux visiteurs d'accéder aux sépultures de leurs proches, puisque  tous les espaces sont squattés. Triste réalité quand les morts deviennent un problème pour les vivants qui croient leur offrir normalement une dernière demeure pour qu’ils puissent, enfin reposer en paix. De l'avis de nombreux citoyens, il est urgent de disposer soit d’une extension soit d’une nouvelle assiette de terrain, pour un nouveau cimetière. Dans ce but, un appel pressant est lancé aux autorités locales pour s'impliquer dans l’intérêt général de cette Commune  qui est en désespoir de cause.

Y.Zahachi
Dimanche 20 Octobre 2019 - 17:13
Lu 614 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-09-2020.pdf
3.68 Mo - 19/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+