REFLEXION

MOSTAGANEM : Les commerçants recourent à la vente via les réseaux sociaux



Au vu de la crise sanitaire que traverse le pays, toutes les activités économiques et commerciales sont à l’arrêt, une situation qui a encouragé les commerçants de vente d’habits au niveau de la wilaya de Mostaganem à faire recours à la vente en ligne via les réseaux sociaux, surtout que cette période printanière leur est habituellement très rentable. En effet, refusant de subir plus de perte, certains  commerçants se sont dirigés vers la vente en ligne, via Internet, passant par les réseaux sociaux, tout en proposant des réductions à l’achat de deux articles ou autres offres attrayantes, en plus d’offrir gratuitement la livraison à domicile. Cela représente un moyen de sauver leurs affaires, seulement ils ont ignoré les instructions du ministère du Commerce qui a ordonné la suspension de tout types de commerce, mise à part les pharmaciens d’officines, les alimentations générales et autres commerces servant l’intérêt public. A travers les groupe et des pages Facebook comme vente et achat de Mostaganem  , on voit des annonces de vente de vêtements  partout  , tout en baissant les prix afin d’attirer plus de clientèle car ces derniers  n’ont pas envisagé l’hypothèse, que durant la livraison de la marchandise dans les maisons; ceci les expose à un haut risque de contamination entre l’échange de monnaie et autres gestes suspects. Soulignons que le risque est réciproque pour les livreurs et les acheteurs. Cette situation a poussé les commerçants de stocker leurs marchandises dans leurs magasins ainsi que dans leurs maisons.  Par ailleurs   , d’autres  commerçants d’habillement refusent d’appliquer à la lettre la suspension de leurs activités, dans le cadre des mesures prises contre la propagation de la pandémie où ils ont ouvert les rideaux de leurs magasins  à moitiés fermés, avec des gens qui s'agglutinent dedans, sans aucun contrôle car  des rassemblements de femmes ont  été constaté ces derniers jours  devant quelques magasins de vente  de vêtements et de chassures au centre ville.  De leur coté  beaucoup de coiffeurs, forcés à baisser le rideau font du web pour séduire les confinés .Leur mode de travail est ainsi devenu mobile, car ils se déplacent, pour coiffer à domicile les clients dénichés sur les réseaux sociaux où plusieurs d’entre eux  ne réussit pas à résister à ces offres en ce moment de confinement, et cèdent à la tentation en communiquant avec leurs propriétaires, pour les ramener chez eux en toute confidentialité, sans aucune crainte. Le pire est le fait que les outils de rasage sont publics et non privés, et peuvent constituer des supports propices à la transmission rapide de l’infection au Coronavirus.       

Gana Yacine
Mercredi 13 Mai 2020 - 18:41
Lu 605 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 03-06-2020.pdf
4.75 Mo - 02/06/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+