REFLEXION

MOSTAGANEM : Le prix de la pomme de terre atteint les 80 DA



Cédée, il y a quelques mois, à un prix raisonnable de 40 à 50 DA, la pomme de terre continue de défier le porte-monnaie des bourses moyennes. A présent, le prix de ce tubercule frôle les 80 DA, et cela en dépit d’une très bonne récolte cette saison, affirment plusieurs producteurs, qui n’écartent pas la menace d’un rebondissement des prix de ce légume dans un mois ou deux. Au niveau des souks et marchés, des vendeurs au détail, des mandataires contactés ont exprimé leur mécontentement à l’égard de ces prix. Ils expliquent que cette instabilité des prix est due à la spéculation et au monopole exercés sur ce produit vital par certains gros producteurs. D’autres professionnels de la filière tentent d’expliquer la flambée des prix du tubercule par la rareté de la main- d’œuvre. «Une seule journée ne dépassant pas 5 heures de travail atteint les 2 000 DA. On est contraint de céder au chantage des jeunes ruraux, étant donné qu’il est très difficile de trouver la main-d’œuvre nécessaire pour ces labeurs», souligne l’un des producteurs de cet aliment à Mostaganem. Ils ciblent également les mandataires pour ce qui est de la hausse des prix de ce tubercule en pleine saison. D’autres ont parlé des prix exagérés de certains engrais et produits phytosanitaires et du stockage illégal par certains producteurs. De leur côté, des opérateurs versés dans le créneau interpellent les responsables concernés, notamment les services de contrôle, pour mettre en place des mécanismes afin de lutter contre la spéculation.            

Sabria B.
Lundi 6 Août 2018 - 21:15
Lu 357 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 25-06-2019.pdf
3.44 Mo - 24/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+