REFLEXION

MOSTAGANEM : La wilaya en déficit chronique d’abattoirs

Mostaganem souffre cruellement de structures d’abattage d’animaux, bovins et ovins ; ainsi, pour les 32 Communes, il n’en existe que15 abattoirs dont seule une dizaine d’entre eux sont opérationnels. Dans la réalité et objectivement, il n’y a que 3 abattoirs qui sont irréprochables tandis que les autres sont grevés de réserves. La construction de nouveaux abattoirs, aux normes, est une urgence qui se fait pressante.



Ainsi, la wilaya de Mostaganem ne disposerait que de quinze (15) abattoirs au total dont seul une dizaine sont opérationnels et les cinq (5) autres pratiquement fermés par les autorités compétentes au motif qu’ils ne son pas conformes aux prescriptions de leur cahier de charge. En préparation au mois du Ramadhan et à la saison Estivale, une commission pluridisciplinaire a enquêté sur le terrain en application de directives données par M.le Wali, a-t-on appris, récemment. A l’issue de cette visite de contrôle et d’inspection, un abattoir a été carrément fermé pour de bon et les quatre (4) autres ont été pénalisés d’une fermeture temporaire, assortie d’un avertissement. Il s’entend, en tout état de cause que les conditions et normes d’abattages d’animaux bovins et ovins (veaux, vaches, moutons…)  sont absentes au point de constituer une menace pour la santé des consommateurs. En effet, la commission qui a été dépêchée sur les lieux a constaté un manque flagrant des conditions d’hygiène et de sécurité (eau, évacuation des eaux usées, défaut d’éclairage…etc).Dans ce cadre, ce sont les APC qui doivent lever les réserves qui ont été émises par les  principaux membres de la dite commission, en l’occurrence les agents des services du Commerce et ceux des Services vétérinaires. Pratiquement, tous les abattoirs son concernés par une urgente levée des réserves avec une exception, toutefois car, trois (3) abattoirs sont considérés comme un  « top modèle » et il s’agit de ceux des communes de Achaâcha, Sidi-Lakhdar et enfin, celui de Hadjadj. Mises à part toutes ces considérations, il y a lieu de rappeler que la Population de Mostaganem friserait le million d’habitants aussi, à ce titre on peut estimer que la Wilaya de Mostaganem est déficitaire en abattoirs pour bovins et bovins. Le minimum est d’espérer que les autorités rebondissent sur cette question éminemment importante pour que chacune des 32 communes puisse avoir son propre abattoir, qui se conforme aux normes d’hygiène, de sécurité et de performance.

Younes Zahachi
Mercredi 9 Mai 2018 - 18:35
Lu 455 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 16-01-2019.pdf
3.31 Mo - 15/01/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+