REFLEXION

MOSTAGANEM : La viande congelée toujours en vogue



Hier, beaucoup ont préféré prendre la direction des marchés. Bousculades dans ces marchés et supérettes, files devant les boucheries, boulangeries et panique devant les tables de vente d’herbes. Les consommateurs étaient nombreux à acheter de la viande congelée en morceaux ou hachée, pour les "bourek" et "le mtewem". Signalons que « l’importation de la viande congelée n’est pas interdite, elle est soumise à des conditions sanitaires très strictes ». Telle était l’ambiance un peu partout. Du côté des boucheries et des marchands d’épices, l’affluence est perceptible. Les mères de famille achetaient tout le nécessaire. « Je ne veux pas faire des achats le premier jour parce que j’achète tout sans calculer les dépenses », explique un père de famille en compagnie de sa femme. Les boucheries ont été instruites d’afficher l’origine des viandes. La majorité vendaient local. Des tripes de moutons et de bovins sont exposées à la vente. « Les gens achètent la "douara" et préparent du bouzellouf et de l’Osban (des plats à base de tripes) et c’est sur commande ! », précise un boucher au centre-ville.                              

Smain
Samedi 19 Mai 2018 - 18:12
Lu 380 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 16-01-2019.pdf
3.31 Mo - 15/01/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+