REFLEXION

MOSTAGANEM : La gendarmerie nationale fait le bilan

Lors d’un point de presse organisé au siège du groupement territorial de la Gendarmerie nationale ‘’Benyahia Belkacem’’ de Mostaganem, en présence de la presse locale et des officiers d’encadrement de la gendarmerie locale, le colonel Daoud Benamara, commandant du groupement, a indiqué que la gendarmerie accompagnera les journalistes en tant que partenaires dans la diffusion de l’information crédible, vers la société. Entrant dans le vif du sujet concernant le bilan comparatif 2018-2019, le colonel a mis en exergue le travail accompli dans la logique d’une interprétation objective des statistiques, notant qu’il y a des résultats positifs à consolider et à soutenir avec un redéploiement des forces, vers plus d’efficacité.



Dans la présentation d’une analyse exhaustive de statistiques comparatives, entre les années 2018 et 2019, le Colonel Daoud Benamara a montré qu'en matière de lutte contre le trafic de drogue, la comparaison entre 2018 et 2019 a fait ressortir que  les quantités saisies  se  sont traduites par : - 79,97 % ,pour le kif traité  et + 593,44 % pour les psychotropes .Le constat est  une différence notable qui peut être interprétée par la conjugaison de plusieurs facteurs ,dont les intervenions  sécuritaires ciblées qui ont influé sur l’orientation du trafic de drogue engendrant une diminution des quantités de kif traité au profit d’une augmentation des psychotropes. En effet, des opérations spéciales ayant ciblé des repaires identifiés, ont porté un coup dur par le démantèlement de  six (06) réseaux criminels de la drogue enregistrant une augmentation de + 500 %.  S’agissant du domaine de la contrefaçon, il a augmenté de + 500 % passant de 03 à 18 affaires en 2019 où 05 affaires traitées  ont conduit à l’arrestation de 25 individus dont 06, placés en détention. En matière de vols de voitures, la tendance est vers la diminution  qui est passée de 14 cas en 2018 à 13 cas en 2019,  avec un solde 07 restitutions. Les interventions  des éléments de la gendarmerie  ont permis également de réduire notablement les infractions dans différents secteurs parmi lesquelles ceux de l’hôtellerie, l’environnement, les pratiques commerciales, domaine forestier, voie ferrée, domaine maritime…. Sur le volet  sensible de la sécurité routière, il a été enregistré  une tendance vers la diminution globale  de 2018 à 2019. Le nombre de blessés à chuté à – 54,54 %  en passant de 165 cas en 2018 à 75, en 2019. Parmi les facteurs qui ont mené à la réduction de la criminalité routière fait remarquer le Colonel, commandant le groupement de la gendarmerie, tient à l’omniprésence et la réactivité des unités mobiles  et notamment de l’impact des différentes campagnes de prévention  qui ont été menées en permanence sur les principaux axes sensibles. A cet égard, 18.286 campagnes de prévention routières eurent lieu en 2019 contre 12.686, enregistrées en 2018. Quant aux  interventions particulières liées aux actes criminels et arrestations…), elles sont restées à peu près constantes, autour de 65-67 cas pour les années 2018-2019. Les conclusions tirées de cette présentation exhaustive ont montré des résultats appréciables  appelant à une consolidation des actions et un redéploiement stratégique visant davantage d’efficacité.

Y.Zahachi
Dimanche 9 Février 2020 - 16:32
Lu 244 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-02-2020.pdf
3.9 Mo - 19/02/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+