REFLEXION

MOSTAGANEM : La DASS débloque 200 millions de cts pour les sans- abris

La froidure de l’hiver, les rafales des pluies et de vent ont commencé ; les nuits sont longues et glaciales pour des dizaines d’âmes perdues, qui errent, chaque soir, à la recherche d’un quelconque abri dans des lieux publics. Comme chaque année, ces personnes sont prises en charge, par des pouvoirs publics et des associations caritatives qui font du mieux qu’elles peuvent, pour leur dignité humaine.



C’est sous les recommandations du wali de la wilaya, que la Direction de l’action sociale et de la solidarité de la wilaya de Mostaganem  vient, d’élaborer un programme de prise en charge des personnes en état de détresse et des sans abris. Pour se faire, la DASS a dégagé une enveloppe financière de  plus de 2 millions de DA pour la prise en charge des besoins d’hiver des malheureux laissés pour compte, en cette période hivernale. Selon Mme la Directrice de la DASS  de Mostaganem : « nous sommes  au stade de l’activation  de la cellule « ad hoc » regroupant différents services et secteurs concernés par la question d’aides et assistance et qui doit se réunir très prochainement pour la coordination des moyens et des modalités de prise en charge de cette frange» ajoutant que « l'hébergement et la restauration sont les fondamentaux  de notre  plan d’action. Ladite opération de prise en charge a débuté depuis le 1er novembre courant pour laquelle pas moins de quatre (4) centres de transit lui sont réservés, au niveau de la wilaya, à savoir : le centre psychopédagogique de Sidi Ali pour la zone Est de la wilaya, le service des urgences médicales pour la commune  de Mostaganem et le centre psychopédagogique de Mazagran, notamment l’école « Si Gharsoum » au niveau de Hadjadj. Ces centres sont à la disposition des P/APC  pour des prises en charge urgentes et transitoires de 24 heures pour l’accueil de personnes sans abris et en détresse. Passé ce délai, les P/APC doivent  prendre attache avec la Direction de la DASS  qui se chargera de leur accueil pour une durée maximale de 90 jours. Le SAMU mis en place en Avril dernier par le wali de Mostaganem s’en chargera et les placera dans le centre des personnes âgées de « Dabdaba » ou encore dans le centre des femmes victimes de violences, pour ce qui concerne les femmes sans abris. Dans tous les cas, l’équipe  de psychopédagogues de la DASS s’emploiera à travailler dans le sens de la réinsertion familiale de ces personnes. Actuellement, les éléments issus de la commission « Ad-Hoc », forment une équipe mobile qui sillonnera quotidiennement, les différentes rues, artères et boulevards de la ville  ainsi que les lieux de prédilection, et ce pour essayer de convaincre les sans-abris de les suivre vers un des centres d'accueil précités qui leurs sont réservés par la DASS. En cas de refus, les SDF récalcitrants auront quand même droit à un repas chaud et des couvertures pour qu’ils puissent  dormir, en cette période de froid et de pluies,  au moins dans des conditions humaines.

Y.Zahachi
Mardi 12 Novembre 2019 - 16:50
Lu 443 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 07-12-2019.pdf
3.58 Mo - 06/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+