REFLEXION

MOSTAGANEM : La DASS au secours des sans abris

Un hiver rigoureux marqué par la pluie, le vent et le froid est souvent difficile à supporter par le commun des mortels. Et pourtant, certaines personnes exclues, pauvres, seules et sans abris vivent dehors, à même la rue ; certaines d’entre-elles sont d’un certain âge et malades, vivent leur drame social. L’Etat n’oublie pas la frange de personnes marginalisées et vulnérables et c’est pourquoi, la direction de l’action sociale va vers ces infortunés, souvent accompagnée par d’autres services et officiels et associations caritatives, pour leur apporter un peu de réconfort notamment en cette saison, rude à souhaits.



Sur le déroulement de cette opération, le sous-directeur de l’action sociale et du secours,  M.Djamel  Bajou, a déclaré que des actions sont entreprises en direction de ces laissés-pour-compte, visages de l’exclusion et de la pauvreté. Il a précisé que, tous les lundi et mercredi ainsi que les jours de pluie, le service de la DASS, le croissant rouge, la sureté nationale et la Santé mènent une opération d’accueil des sans abris, livrés à la rue et ses aléas, en cette période d’hiver rigoureux. C’est une équipe mobile qui sillonne les quartiers de la ville à la recherche de ces pauvres âmes perdues et sans soutien moral, effectif et matériel ; Quand elle en trouve, elle  s’emploie de les convaincre pour  les conduire dans une aile, spécialement aménagée, du centre des personnes âgées de Dabdaba. En ce lieu, ces personnes sont prises en charge par des équipes qui leurs prodiguent tous les soins corporels nécessaires  avec un peu de chaleur humaine. Là, ces personnes, de divers âges et conditions, subissent un examen médical, aussitôt suivi des soins qui s’imposent, selon chaque cas. Ces sans domicile se distinguent en plusieurs catégories, à savoir : ceux qui se font soigner et traiter et qui repartent aussitôt  ;ceux qui restent encore quelque jours, le temps de recouvrer des forces et de bien se reposer en profitant de gîte pendant les moments difficiles, puis prennent le chemin de l’aventure auquel ils se sont habitués et il y a enfin la dernière catégorie des personnes qui ,après avoir subi une remise en forme , ont décidé de rester pour de bon dans le centre d’accueil et ils se comptent sur les doigts de la main . Le sous directeur de la DASS, fait remarquer  par ailleurs que son administration s’est déjà engagée dans la réalisation d’un projet de construction dans un autre centre d’accueil  pour des sans abris qui est en fait un véritable SAMU social pour personnes sans abris. Le projet en question est situé dans la zone de « Kharrouba » avec une capacité d’accueil de 50 personnes, moitié résidents et moitié en transit, selon notre interlocuteur qui précise que les travaux sont bien avancés et seraient de l’ordre de 85 % environ. L’Etat et les associations caritatives conservent encore assez d’humanisme pour secourir ces malheureuses personnes en détresse ; aussi, dans ce contexte particulier, cette opération humanitaire de secours d’urgence, en cours, se poursuivra durant toute la période de l’hiver en ciblant les SDF et autres cas similaires, nous dit la même source d’information.

YounesZahachi
Mardi 13 Février 2018 - 19:05
Lu 295 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 18-08-2018.pdf
3.06 Mo - 17/08/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+