REFLEXION

MOSTAGANEM : Graves dépassements dans la gestion des CET

L’ex secrétaire général de la wilaya de Mostaganem avait demandé par le bais d’une correspondance sous le N°3508, l’ouverture d’une enquête administrative au sujet des graves dépassements dans la gestion des CET. Une enquête administrative serait ouverte, mais aucune poursuite judiciaire n'a été enregistrée, à l'heure où nous mettons sous presse !



De graves dépassements ont été constatés dans la gestion de l’établissement de wilaya de gestion des centres d’enfouissement technique (EWG-CET) de la wilaya de Mostaganem. C’est ce qu’affirme un rapport adressé au secrétariat général de la wilaya qui a ouvert une enquête administrative, a-t-on appris de source sûre. En effet, la wilaya a relevé plusieurs dépassements et a demandé, à cet effet, au directeur de l’EWG-CET de s’expliquer sur de nombreux points dont celui de l’achat d’un incinérateur de volailles non conforme aux exigences techniques mentionnées dans le cahier de charges. Aussi, le directeur de l’établissement chargé de gestion des centres d’enfouissement technique de la wilaya est accusé de dilapidation de fonds, relatifs aux frais de restauration et autres, lit-on dans la correspondance émise par le secrétariat général de la wilaya N°3508, dont nous détenons une copie. Il est accusé également d’avoir signé un contrat de travail au profit d’un ex-président de l’APW de Mostaganem. Parmi les autres faits reprochés au directeur de l’EWG-CET ; le recours fréquent à la location d’engins pour des travaux techniques au niveau du centre alors qu’au même moment des équipements tombent en panne sans explication. La correspondance cite 4 compacteurs, 1 chargeur et divers camions. On apprend de la même source que le tri des déchets est volontairement délaissé au niveau de certains CET, réduisant par conséquent la durée de vie et d’exploitation de ces centres, ce qui conduira à leur inévitable fermeture. En outre, l’EWG-CET a réalisé un espace verts à la cité des 400 logements à Mostaganem alors que cette activité n’est pas sa spécialité. Autre accusation ; le recours aux travailleurs des autres établissements et administrations pour effectuer des tâches relevant de l’EWG-CET. En ce qui concerne la situation financière de l’établissement, ce dernier n’aurait pas veillé à recouvrir ses dus auprès de certaines communes de la wilaya, ce qui met en difficulté financière l’établissement de gestion des centres d’enfouissement. Plus grave encore, l’EWG-CET jette régulièrement des déchets de volailles dans la décharge sauvage des 600 logements à Kharrouba, mettant en danger la vie des citoyens dans cette cité.

Riad
Mercredi 26 Février 2020 - 17:39
Lu 2010 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 07-07-2020.pdf
4.24 Mo - 06/07/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+