REFLEXION

MOSTAGANEM : Forêt d’Ouled Maalah, un dépotoir à ciel ouvert

Les habitants de la commune d’Ouled Maalah ont dénoncé dernièrement l’état de leur forêt qui ressemble beaucoup plus à un dépotoir d’ordures à ciel ouvert qu’à un paysage verdoyant. Les photos en notre possession parlent d’elles mêmes, elles résument l’ampleur de la catastrophe écologique dans ce petit paradis.



Il s’agit d’un phénomène qui se répète trop souvent dans cette forêt d’Ouled Maalah,  où il y a de tout ,  on y trouve des  déchets ménagers et industriels, du plastique non dégradable, des restes de vêtements, des cadavres d’animaux, des tas de béton … tout ce qu’il est possible de jeter. Un habitant rencontré s’émeut en disant «C’est scandaleux, on ne peut pas faire cent mètres dans cette forêt sans tomber sur un tas d’ordures», ajoutant «Comment est-ce possible de dégrader un si joli environnement ?». Une visite permet de se rendre compte de l’ampleur des dégâts causés par l’homme au sein de cette nature souillée par son intrusion, car il n’y a plus lieu de cacher toutes ces ordures, elles apparaissent au grand jour sous forme d’un  dépotoir à ciel ouvert. Notre interlocuteur nous dit encore ‘’  le spectacle est désolant car face aux tas d’ordures existantes, il est très difficile de sanctionner  le pollueur sauf s’il est pris en flagrant délit’’. Le système de collecte des déchets est un système complexe qui fait intervenir de nombreux acteurs publics et privés. Si la responsabilité de la municipalité est confirmée, on oublie facilement que le problème de l’accumulation des déchets est aussi le fait des citoyens, qui n’hésitent plus à utiliser la rue, les lieux publics comme dépotoirs. Deux phénomènes contradictoires apparaissent alors, à  la fois, les gens veulent se débarrasser le plus vite possible de leurs poubelles, quitte à les jeter n’importe où, et en même temps beaucoup d’habitants ne supportent plus les décharges, supposées être les lieux de stockage des déchets.   Pour  protéger notre environnement et enrayer le phénomène des ordures dans nos espaces publics, une seule solution,   c’est  que tout le monde, à savoir associations pour la protection de l’environnement, écologistes, citoyens  s’y mettent, travaillant en étroite collaboration avec la police de l’environnement.

G. Yacine
Dimanche 8 Janvier 2017 - 20:05
Lu 233 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 30-12-2020.pdf
3.38 Mo - 29/12/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+