REFLEXION

MOSTAGANEM : Feux tricolores défectueux et absence de passages pour piétons



Censés réguler la circulation routière au niveau de quatre carrefours de la ville, les feux tricolores se retrouvent  handicapants tant pour les automobilistes que pour les passants et ce, depuis quelque temps dans pratiquement la majorité des cas et à quelques exceptions près pourrait-on dire. Pour l’exemple, certains, comme celui du rond point des 400 logements, cour pénale et wilaya fonctionnent  de manière  « asynchrone », ne donnant pas l’occasion à un piéton de traverser la rue, sans courir le risque d’être heurté par un véhicule .Pareil cas  de prise en étau par le flux de véhicules est également celui  des feux tricolores qui sont en face de l’esplanade de la Mairie et du « Square Boudjemâa ». Ce manque flagrant de maintenance flagrant  est une situation qui aurait pu ne pas être abordée si les feux fonctionnaient normalement sans mettre le droit de circuler dans un conflit où c’est le passant qui serait à coup sûr le plus lésé, outre les risques d’accidents qui le menacent. Malheureusement, la situation prête à confusion et cause beaucoup plus de brouilles, se passe de temps à autre entre automobilistes et piétons .La prestation de service lumineux est censée garantir, réguler et organiser une circulation, juste. Ce sujet  ne semble pas avoir une place dans le débat public où règne un certain mutisme, jusque dans les nombreux réseaux sociaux dédiés à Mostaganem, peuplant la toile du Web. Ces feux en question ne fonctionnent pas normalement depuis quelque temps, et les passages piétonniers ne sont pas matérialisés, bien visiblement sont  devenus souvent  la cause des prises de bec quotidiennes entre conducteurs et passants. Le constat est presque général, à quelques exceptions  près ,heureusement  et il est inutile de les citer de manière exhaustive  dont certains sont réputés par le grand flux de circulation qui bien que fonctionnant correctement, n’accordent pas assez de temps aux piétons par tous traverser et c’est le cas des feux tricolores de la Recette principale d’Algérie Poste du centre-ville .Devant ce disfonctionnement de ces feux tricolores, les citoyens n’ont cesse de grogner sans être véritablement entendus, se demandant à quand des opérations de maintenance et de rénovation de ces équipements lumineux de régulation ? Avec un plan de circulation, à chaque fois remis aux calendes grecques avec de plus en plus de monde à pieds et en voitures, l’intervention des responsables pour déstresser la circulation générale se présenterait comme une priorité. En effet, soulager  la mobilité  quotidienne des citoyens dans une ville, déjà étouffée par l’anarchie régnante au niveau du centre -ville et des principales artères, serait une bonne chose peu couteuse à réaliser.

Y.Zahachi
Lundi 27 Janvier 2020 - 15:32
Lu 315 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-02-2020.pdf
4.29 Mo - 18/02/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+