REFLEXION

MOSTAGANEM : Détournement de 25 hectares à Hassi Mamèche

Le comportement des maires et responsables de la daïra de Hassi Mamèche de « fermer les yeux » sur le phénomène des scandales de détournement de terrains agricoles de leur vocation a encouragé les prédateurs à dévaster les terres agricoles et la zone ‘’Bourahla ‘’ est devenue le symbole de tolérance des arnaques !



Alors que le Président de la République, avait déclaré que les terres agricoles sont une ligne rouge, des impunis squattent des terrains agricoles à Hassi Mamèche et les détournent de leur vocation pour les morceler et les revendre à des prix importants et sans papiers à des clients pour y construire des habitations.
 L’affaire du détournement d’un terrain de plus de 25 hectares, situé dans la zone ‘’Bourahla les palmiers’’ à la rue de Mazagran est l’exemple concret de l’absence de l’Etat dans cette Daïra, sinon comment peut-on expliquer, le squat d’un terrain agricole d’une superficie de 25 hectares par 4 individus au su et vu de tout le monde, le morceler et le vendre en lots  pour la somme de 15 mille dinars à 20 mille dinars le m2, tandis que les élus et les responsables locaux de la daïra frottent les mains. Il a fallu que les propriétaires interviennent auprès de la justice, pour réveiller la machine de l’Etat. Les procédures judiciaires sont en cours, et les 4 mafieux sont sous contrôle judiciaire, en attendant leur comparution devant le tribunal, hélas, l’intervention rapide des responsables de Hassi Mamèche pour stopper cette hémorragie avant que les acheteurs de ces lots de terrains ne se lancent dans la réalisation de leurs constructions  illicites sur le terrain en question, , n’a pas eu lieu, ce qui alourdit encore la charge de l’administration qui devra penser à reloger les occupants pour évacuer le terrain ! Un autre bidonville explose en plein jour et un autre problème de logement se pose.
La complicité des responsables locaux généralisée et la bouche cousue de la population de toujours hésite à dénoncer et intervenir au bon moment pour empêcher les constructions illicites et appliquer les textes de la loi sont les causes de cette saignée du foncier et les moyens qui encouragent les arnaqueurs à construire des bidonvilles pour bénéficier de logements sociaux au détriment des honnêtes citoyens sans abris !

 

Riad
Mercredi 28 Novembre 2018 - 18:43
Lu 1557 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 16-09-2019.pdf
3.53 Mo - 15/09/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+