REFLEXION

MOSTAGANEM : Des transporteurs pointés du doigt



Des citoyens nous ont interpellés pour dénoncer des faits et gestes se rapportant aux comportements irrespectueux de certains receveurs et conducteurs d’autocars privés au niveau de la nouvelle station de bus à l’encontre des voyageurs. Un constat, également valable pour l’anarchie qui règne dans les transports urbains mostaganémois, desservant cette dernière. Ces citoyens déclarent que certains receveurs ne portant ni uniformes, ni badges pour être identifiés, se permettent de gronder les usagers. En sus de la surcharge des autocars au su et au vu de tout le monde, le tableau brossé par ces derniers indique également que contrairement aux autobus urbains de la ville d’Oran, les tickets ne sont pas délivrés aux passagers de Mostaganem. Comme à Oran et certaines villes d’Algérie dignes de ce nom, une gare routière aussi importante qui desserve plusieurs destinations, les autocars la fréquentant doivent être bien entretenus et dotés d’un personnel (Chauffeur et receveur) respectueux ayant une bonne apparence physique pour accueillir les passagers en leur assurant un bon voyage. Dans le souci d’améliorer l’environnement urbain, les citoyens suggèrent un certain nombre de points assez logiques, dont : la distribution obligatoire des tickets de bus, le port obligatoire de l’uniforme avec badge, le contrôle régulier par la direction des transports, des contrôles fréquents par qui de droit, pour contrôler la charge du bus. Imposer également des horaires de travail fixes à ces transporteurs qui doivent assurer une permanence jusqu’à 20 heures du soir. Idem pour le vendredi après-midi. Pour éviter que le transport de voyageurs ne devienne plus un casse-tête, pour tous les usagers, les autorités concernées sont interpellées pour prendre en charge toutes ces revendications faites par des citoyens mécontents, du comportement de certains conducteurs et leurs receveurs qui les considèrent juste comme une marchandise à ramasser à n’importe quel endroit, pour se remplir les poches, quitte à enfreindre toutes les bonnes manières. 

B.A
Mardi 28 Novembre 2017 - 17:47
Lu 632 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-01-2019.pdf
3.37 Mo - 16/01/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+