REFLEXION

MOSTAGANEM : Des aires de jeux d’enfants… aux aires des jeux interdits !



C'est ainsi, que les deniers publics se dépensent en construction d'infrastructures qui se détournent d'une vocation à une autre, et tel semble être  le cas des  aires de jeux d'enfants, livrées en 2010 au sein des cités urbaines de la ville, qui, malheureusement  ont fini par se transformer, à défaut de dépotoirs pour ordures ménagères, en d'autres aires pour d'autres jeux interdits, consistant en l'apprentissage des jeux de l'amour en ses multiples variantes, sous les toboggans, et à  la « grillade » des joints de kif, en se balançant de gauche en droite, et à tour de rôle… ! Aujourd'hui, il est encore temps de se questionner sur ce gaspillage en milliers de dinars, à  réaliser ces magnifiques aires de jeux et a les  avoir livrer sans penser à leur  gardiennage, qui  normalement devaient recevoir nos enfants pour se détendre et jouer paisiblement , au lieu de nos ordures ménagères et surtout« sociales « qui ont  fini par  squatter  ces lieux et  surtout  ont tendance à prendre  une ampleur sans égal sans que nul  ne s’inquiète … !        

L.Ammar
Mardi 15 Novembre 2016 - 15:01
Lu 286 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma