REFLEXION

MOSTAGANEM : Début de démolition des constructions illicites, dans 4 communes

Dans le cadre de la lutte contre l’habitat illicite et, suite à une instruction donnée par M. le wali de la wilaya de Mostaganem. En ce sens, une opération de démolition avait débuté, ce jeudi passé, sous l’autorité des Chefs de Daïra concernés, à savoir : ceux de la Daïra de Sidi-Lakhdar et celle de Kheir-Eddine touchant ainsi 4 communes déjà.



Selon nos informations, l’opération de démolition a été entreprise avec des engins mécaniques puissants et en présence d’un imposant service d’ordre assuré par les éléments de la Gendarmerie Nationale, mobilisés tout spécialement pour la circonstance. S’agissant  par exemple de la Daïra de Kheireddine, la démolition eut lieu au niveau du « Douar H’chem », relevant de la Commune de Sayada.  La liste dont a fait état la Daïra de Kheireddine fait état de 46 habitats concernés par la démolition mais seuls 32 habitations ont effectivement été démolies, lors de la journée du Mercredi,28 février 2018.L’opération de démolition des constructions illicites a également concerné  la région du Dahra  qui est l’Est de la wilaya de Mostaganem ,où elle a touché les Communes de Sidi Lakhdar, notamment au niveau de la Station Balnéaire de« Aïn Brahim »  et celle de « Petit-Port » dans lesquelles  avaient été recensés, par la Commission de Daïra, des kiosques ; les communes de Benabdelmalek Ramdane et Hadjadj ont, elles-aussi, été concernées par  cette opération d’assainissement urbain qui a visé les constructions illicites de toute nature. Par ailleurs, nous avons appris ,de source crédible, que les concernés par la démolition de leurs habitations au niveau de la zone des « H’chem » (Sayada) avaient constitué un comité restreint à l’effet d’avoir une entrevue avec M. le wali de Mostaganem pour lui exprimer leurs doléances et essayer de trouver une meilleure solution . Les membres du comité avaient effectué un déplacement au niveau du siège de la Wilaya, le jeudi1er mars courant, mais sans succès en raison du fait que M. le wali était en déplacement pour une autre mission de travail. Si les constructions illicites éparses et peu nombreuses ne posent pas de grands problèmes, il est très probable que la « zone des H’Chem » peut s’avérer problématique pour les autorités vu que sont implantées déjà de nombreux habitats collectifs réalisés au titre de programmes divers dont AADL.L’Habitat individuel  a commencé à prendre de l’ampleur  dans les « H’Chem » depuis une bonne dizaine d’années environ, dans l’indifférence et sans être encadré par des instruments d’urbanisme tels que les PDAU et POS. Cette zone compte d’ailleurs, 7000 à 10.000 âmes selon des estimations et elle est prise en charge sur les volets socio-économiques, notamment administratif par la Commune de Mostaganem alors qu’elle dépend administrativement de la Commune de Sayada, relevant de la Daïra de Kheireddine. C’est un dossier « casse-tête » qui est sur la planche qui gagnerait à être pris en charge par les autorités compétentes de la wilaya, au plus vite et mieux ça vaut pour assainir définitivement ce cas d’espèce.

Younes ZAHACHI
Vendredi 2 Mars 2018 - 18:56
Lu 1996 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-06-2018.pdf
3.49 Mo - 19/06/2018





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+