REFLEXION

MOSTAGANEM : Colloque national dédié à la révision de la Constitution



Un colloque national dédié à l'enrichissement du projet de révision de la constitution a été organisé durant  deux jours, les 23 et 24 janvier au niveau de l’hôtel « Hyproc », par le  conseil national des enseignants du supérieur (CNES) en coordination avec l'université Abdelhamid Ibn Badis (UMAB). En effet,   la communauté universitaire s’est engagée pour  faire avancer ses propositions et ses idées sur le projet de  révision de la Constitution qui passera ensuite par un référendum populaire. L’objectif de cette journée d’étude est de mettre en lumière la contribution de l’université aux débats qui concernent de près la société dans son évolution et de réaliser  ce qui sera baptisé «le projet  de l’université pour la réforme constitutionnelle ».  En cette occasion plusieurs invités, composés de chercheurs éminents, et de professeurs d’université spécialistes en droit constitutionnel  ont donné des conférences et des  réflexions  sur les propositions à faire pour ce grand chantier de  révision de la loi fondamentale du pays et de présenter les points de vue académiques de tout un chacun. Le  vice coordinateur national du CNES  « M.Omar Maradji » a expliqué que les grands axes de ce séminaire porteront notamment sur la réflexion et les mécanismes de contrôle des pouvoirs, le renforcement des droits et libertés des citoyens, la moralisation de la vie publique, la lutte contre la corruption, la consolidation de la séparation et de l'équilibre des trois pouvoirs, le renforcement du contrôle de l’institution parlementaire, l’indépendance du pouvoir judiciaire ou encore l'égalité des citoyens devant la loi et la consécration constitutionnelle des mécanismes d'organisation des élections. Lors de ce séminaire de deux jours, des ateliers scientifiques présidés par des professeurs universitaires ont été au menu. Chaque atelier a abordé  l’une des sept thématiques avancées sur la réforme de la Constitution, ajoutant que les conclusions et les recommandations des travaux qui ont suivi les interventions et les communications des intervenants seront publiées sous forme d’un rapport qui devra être présenté  à la présidence et au comité d’experts au niveau d’Alger. En parallèle à la réflexion académique de l’élite universitaire sur la Constitution et les voies des réformes politiques , cet évènement a été marqué par la participation notamment du président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE),M. Mohamed Charfi,  où il a exhorté, dans ce sens, le corps universitaire à participer, aux côtés de l'ANIE, à la réussite des objectifs ciblés.  M. Charfi a salué le rôle efficient du corps académique dans la réussite du processus électoral qui avait permis aux Algériens de choisir leur président en toute transparence, marquant ainsi le grand retour de l'Algérie sur la scène internationale.                G.Yacine

G.Yacine
Vendredi 24 Janvier 2020 - 15:15
Lu 1049 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-02-2020.pdf
3.9 Mo - 19/02/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+