REFLEXION

MOSTAGANEM : Ascenseurs en panne, un handicap pour les malades et le troisième âge

Les pannes des ascenseurs, un problème pour les personnes âgées, et très particulièrement les malades ‘’handicapés moteurs’’. C’est ce qui est constaté dans certains immeubles de la ville de Mostaganem à l’instar d’autres villes du pays. Des plaintes, des SOS, des cris de détresse sont toujours lancés par une catégorie sociale vulnérable qui semble abandonnée à elle-même.



Les plus affectés par ces pannes, c’est bien sûr les personnes usées par l’âge, les malades et très particulièrement les handicapés moteurs qui souffrent de cette absence d’ascenseurs qui se fait sentir. Pour ces gens-là, résider en haut des immeubles devient un calvaire et un problème qu’il faut bien sûr résoudre. Certains citoyens qui ont exposé le cas, se demandent s’il existerait à Mostaganem des réseaux de maintenance spécialisés dans la réparation des ascenseurs, si oui, pourquoi ne leur fait-on pas appel ? Sont-ils dotés de personnels qualifiés aptes à dépanner les mécanismes de ses élévateurs ? Etc... Des questions, et des questions… Ce 31 décembre 2016, une internaute a lancé un SOS sur la toile de Facebook des amis de ‘’Réflexion’’ en l’occurrence F.B où elle écrit, je cite : ‘’ Nous locataires de ADL bloc 6 chemin des crêtes sommes obligés de monter tous les jours matin et soir, des marches qui n'en finissent pas à cause de la panne de l'ascenseur et cela depuis 3ans. Nous demandons aux responsables d'ADL de prendre en considération notre demande ; il y a parmi nous des personnes malades, âgées qui sont obligées de rester cloîtrées chez eux.’’. Ce SOS, concerne les nouveaux bâtiments neufs AADL, alors que dire des anciens immeubles qui ont des élévateurs, mais non utilisables, en d’autres termes qui ne fonctionnent pas, à l’exemple de l’ascenseur de l’immeuble ‘’le Colisée’’ haut de 9 étages en arrêt depuis des lustres, et dont personne ne s’est soucié depuis le temps, une panne pénalisant les habitants obligés à se reposer entre les étages.  Des habitants  d’autres immeubles se plaignent également de ces pannes qui sont un handicap pour les citoyens malades, obligés d’être parfois transportés par la protection civile sur des brancards…  A quand la fin des calvaires de la population, et dire que la technologie avance dans le but de régler les problèmes.                  

B. Adda
Lundi 16 Janvier 2017 - 19:46
Lu 249 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma